Soutenez

Logements sociaux de l’hippodrome: «on ne peut plus attendre!»

Photo: Sliman Naciri/Métro

Ils ont profité du week-end d’Halloween pour faire part au gouvernement de leur plus grande peur: que la Coalition avenir Québec (CAQ) ne construise pas de logements sociaux.

Environ une vingtaine de manifestants costumés sont descendus dans la rue aujourd’hui, exigeant du financement provincial pour la construction de logements abordables, dans le cadre d’une marche orchestrée par la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges (CDC CDN).

Sliman Naciri/Métro

Le cortège coloré s’est élancé de la station de métro Plamondon pour rejoindre le site de l’ancien hippodrome de Montréal – aussi connu sous le nom de Blue Bonnets – où 2500 logements sociaux sont demandés.

«On marche aujourd’hui pour rappeler au gouvernement québécois ses promesses en matière de logements sociaux. On demande la construction de 2500 logements sociaux sur le terrain Blue Bonnets. On demande des unités de logements sociaux pour les cinq prochaines années et du financement adéquat pour des projets dans Côte-des-Neiges, a déclaré Catherine Théorêt, organisatrice communautaire pour la CDC CDN.

Les organismes Femmes du monde, Projet Genèse et l’Organisation d’éducation et d’information logement de Côte-des-Neiges (OEIL) étaient également représentés lors de ce rassemblement.

«La patience là, c’est fini»

Liza Novak, la directrice du Centre communautaire Mountain Sights, est à bout de patience. Elle a aujourd’hui enfilé son déguisement pour venir dénoncer les longs délais dans la réalisation de logements abordables mais également le manque de compatibilité de ces derniers avec les besoins de la population.

Sliman Naciri/Métro

«Ça fait trop longtemps qu’on attend, qu’on nous le promet. On a besoin de ces logements maintenant. On ne peut plus attendre. La patience là, c’est fini», a-t-elle déploré.

«Il y a eu du développement sur ce qu’on appelle le Triangle, mais il n’a pas tenu compte du besoin des personnes qui sont les plus vulnérables. On veut aussi s’assurer que cette situation ne se reproduise pas.»

Faire pression sur le gouvernement

Quelques mètres plus loin, brandissant une pancarte arborant le slogan «Social Housing is the Way (les logements sociaux sont la solution)», Candy Baines, de Projet Genèse, affirme qu’il est grand temps que les promesses se matérialisent.

Cette dernière se mobilise depuis plus d’une dizaine d’années pour la construction de logements abordables.

Sliman Naciri/Métro

«Ça fait des années que nous réclamons des logements sociaux à Blue Bonnets. Des gens ont travaillé avec moi sur ces projets, ils sont morts, et on n’a toujours pas ces 2500 logements qu’on nous avait promis. Il est temps qu’on les obtienne!», s’est exclamé Candy Baines.

La militante pense qu’il est nécessaire de faire pression sur le gouvernement caquiste. Si ces logements sociaux ne voyaient pas le jour, Candy Baines estime qu’il y aurait de graves conséquences.

«Je ne sais pas ce qu’on va faire si on n’obtient pas ces logements. Il y a tellement de gens qui en ont besoin à Côte-des-Neiges».

Saray Ortiz Torres, organisatrice communautaire pour Projet Genèse, rappelle que 2500 personnes sont sur une liste d’attente pour un logement en HLM à Côte-des-Neiges, d’où la demande de 2500 logements.

«On a vu depuis 2018 que la CAQ n’a pas fait grand-chose pour les logements sociaux et les locataires à faible revenu. On veut rappeler à tous les paliers du gouvernement et au gouvernement provincial que nous sommes toujours là», a déclaré Saray Ortiz Torres.

Au début de la rencontre, lors d’une brève allocution amplifiée au mégaphone, avant que le cortège ne se mette en mouvement, Catherine Théorêt s’est penchée sur le bilan de la CAQ en matière de logements sociaux: «En 2018, la CAQ s’engageait à terminer la construction de quelque 14 000 logements sociaux. Toutefois, seulement 5700 logements sociaux et abordables ont été construits depuis 2018.»

Chaque semaine, une sélection des nouvelles de votre arrondissement.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.