Montréal

Jardin Notman: bras de fer entre des citoyens et un promoteur immobilier

Jardin Notman: bras de fer entre des citoyens et un promoteur immobilier
Photo: Philippe Desjardins

Préoccupé par le sort d’un boisé privé au centre-ville, un regroupement citoyen a déposé une pétition signée par 750 Montréalais, mardi, pour la mise en place d’une «oasis urbaine» afin de contrecarrer un éventuel projet immobilier.

C’est lors du conseil de l’arrondissement Plateau-Mont-Royal que les élus ont pu entendre la proposition de projet pour le boisé Notman, un terrain de 1000 m2 situé derrière l’ancien hôpital St-Margaret, au coin des rues Milton et Clark.

«Non seulement nous voulons préserver l’un des rares espaces verts dans cette zone, mais nous voulons en faire un lieu à vocation publique où des activités culturelles se dérouleront», a déclaré le porte-parole du Mouvement citoyen pour la préservation du terrain, Tony Antakly.

Depuis qu’il a effectué une demande d’accès d’information, M. Antakly a pu constater que le promoteur immobilier Développements Milton-Clark a déposé une demande de démolition auprès de l’arrondissement au printemps, prévoyant la construction d’une trentaine d’unités de condo.

Les élus ont tous accueillis favorablement le projet d’«Oasis culturel» suggéré par M. Antakly. Ils se sont engagés à solliciter l’aide de la ville centre et du ministère de la culture pour étudier les possibilités de réalisation.

Le seul hic, c’est que le terrain n’appartient pas à la ville et il coûte cher, a déploré Piper Huggins, conseillère d’arrondissement pour le district de Jeanne-Mance. Saluant la levée de fonds lancée par le groupe citoyen pour l’achat du boisé, Mme Huggins espère qu’un mécène ou une fondation se montrera intéressée rapidement.

Selon une évaluation foncière, le terrain est évalué à 1,3 M$. «Sans pouvoir donner un chiffre exact, je peux vous confirmer que le prix du terrain sur le marché est bien plus élevé que 2M$», confie le propriétaire du lot, Me Dario Pietrantonio. Ce dernier confirme que des négociations sont en cours avec le promoteur immobilier, mais que la décision finale n’a pas été prise.

Le propriétaire du terrain Notman s’est montré intéressé par la suggestion des citoyens. «C’est une très belle idée, mais je n’ai pas acheté ce terrain pour créer moi-même ce type de projet, je suis toutefois ouvert à l’idée de le vendre si l’offre est acceptable», a-t-il affirmé.

Citation : Divergence d’opinions
«Si nous laissons le terrain Notman entre les mains d’un promoteur immobilier, la trentaine d’arbres qui s’y trouvent, dont certains sont centenaires et issus d’essences rares, seront menacés» -Tony Antakly, porte-parole du Mouvement citoyen pour la préservation du boisé

«Peu importe le projet de développement qui verra le jour, il n’a jamais été question d’abattre les arbres centenaires et je suggère même de transplanter les plus jeunes arbres dans les lieux avoisinants» -Dario Pietrantonio, propriétaire du terrain Notman

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *