Montréal

Une poutre de béton s'effondre sur l'autoroute Ville-Marie

C’est sans doute avec le souvenir de l’effondrement des viaducs du Souvenir et de la Concorde encore frais en mémoire que les habitués du tunnel Ville-Marie ont appris la chute d’une partie de sa structure de béton, dimanche matin. Heureusement, cette fois, l’incident n’a fait aucun blessé. Le ministre des Transports, Sam Hamad, a ordonné une enquête de la Sûreté du Québec afin d’en déterminer les causes. 

L’effondrement s’est produit vers 9h10 et a entravé les trois voies de l’autoroute 720, en direction Est. Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a indiqué dimanche ne pas connaître les causes exactes de l’incident, mais il semble qu’une poutre de béton qui soutenait des paralumes se soit détachée et ait entraîné dans sa chute quelques-unes de ces structures en béton quadrillées conçues pour empêcher l’éblouissement des automobilistes.

L’autoroute 720 Est de­meurera fermée pour une période indéterminée entre les rues Saint-Laurent et Panet. Le MTQ a indiqué que la voie rapide ne serait rouverte à la circulation que lorsqu’elle aura été jugée sécuritaire. La 720 Ouest a été fermée jusqu’à 15h, entre les rues Panet et Hôtel-de-Ville, afin de permettre l’inspection des structures du tunnel Ville-Marie.

Le MTQ s’est voulu rassurant. «Le ministère vérifie ses structures, les inspecte et les répare, a répété la porte-parole du MTQ, Caroline Larose. Nous avons un plan de redressement qui est en place. Nous investissons près de 4 G$ cette année. Les travaux sont faits pour maintenir nos structures en état.»

Des travaux étaient d’ailleurs en cours depuis près de trois semaines sur les murs de soutènement du tunnel Ville-Marie. Le MTQ n’a pas fait le lien entre ce chantier et l’effondrement de la structure de béton de près de 20 m2. Trois travailleurs, qui étaient sur place dimanche matin, ont toutefois indiqué à Radio-Canada avoir ressenti des vibrations avant que la poutre et les paralumes ne se détachent.

La MTQ n’a pas indiqué dans l’immédiat s’il entendait conserver les paralumes qui sont toujours en place dans le tunnel Ville-Marie. Le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, a affirmé, sur les ondes de RDI, qu’il ne pouvait concevoir que l’autoroute 720 Est soit rouverte avant que ces structures aient été démolies.

«Ça serait la moindre des prudences de faire disparaître complètement ces paralumes avant de rouvrir l’autoroute à la circulation, a-t-il déclaré. C’est vraiment inquiétant.»

Le ministre des Transports, Sam Hamad, a demandé aux experts du ministère de produire le plus rapidement possible un rapport d’inspection afin de poser un diagnostic sur les causes ayant mené à l’incident. M. Hamad devait aller constater l’étendue des dégâts en fin de journée, dimanche. «Il faut être très prudent et ne tirer aucune conclusion, a soutenu M. Hamad. Il y a plusieurs causes possibles. Nous allons attendre les résultats de l’enquête.»  

Le maire de Montréal, Gérald Tremblay, a déploré un deficit d’investissement depuis 10 ans dans les infrastructures montréalaises, qui totaliserait 121 G$. Il s’est dit préoccupé par la situation et espère connaître rapidement les causes de l’effondrement qui s’est produit sur l’autoroute 720 Est.

D’ici là, il a affirmé que son administration ferait tout en son pouvoir pour faciliter les déplacements des automobilistes. Il a ainsi évoqué la possibilité d’interdire le stationnement sur le côté sud de certaines rues, dont Saint-Antoine, René-Lévesque et Ontario.

Quelque 100 000 véhicules empruntent le tunnel Ville-Marie chaque jour, en semaine.

Articles récents du même sujet