Montréal

Un nouveau centre d’entraînement policier à 8,3M$

Un nouveau centre d’entraînement policier à 8,3M$
Photo: Denis Beaumont/Archives Métro

Plusieurs unités du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) déménageront en 2015 dans un immeuble de l’est de l’île, qui se transformera en un vaste centre de formation policier.

Le nouveau bâtiment, situé au 10351, rue Sherbrooke Est, appartient à Produits Shell Canada, qui le vendra incessamment à la Ville pour la somme de 8,3M$. «Nous sommes encore en réflexion à savoir quelles unités seront transférées, mais c’est sûr qu’on aimerait pouvoir centraliser l’ensemble des activités de formation», a indiqué mercredi Didier Deramond, directeur adjoint au Service de police de Montréal qui chapeaute le comité en charge de la transition.

L’immeuble de la rue Sherbrooke vient avec un vaste terrain extérieur de plus de 600 000 pi2 (56 000 m2). M. Deramond affirme que le chef de police, Marc Parent, envisage y emménager des «salles de tir amovibles» pour pallier au manque de salles de tir dont souffrent les policiers du SPVM. L’an dernier, le Service a dû fermer pour une période indéterminée quatre salles de tir en raison de problèmes de contamination au plomb.

M. Deramond ajoute que le nouveau terrain pourrait servir à créer «des lieux de simulations d’interventions policières avec des acteurs». «Nous étudions aussi la possibilité de construire une piste routière afin de pratiquer des manœuvres d’urgence en voiture, mais il faut d’abord regarder les coûts», explique-t-il.

Si la plupart de ces scénarios restent à confirmer, quelques décisions sont déjà prises. Les quelque 400 employés du service des enquêtes spécialisées emménageront dans le nouveau bâtiment, ainsi que l’équipe des crimes technologiques, tous situés jusqu’à présent à la Place Versailles.
«Ce transfert d’immeuble fait suite aux recommandations du vérificateur général», a rappelé mercredi matin Anie Samson, élue responsable de la Sécurité publique à la Ville, lors de la réunion hebdomadaire du comité exécutif montréalais.

Dans son rapport 2012, le vérificateur de la Ville recommandait de reloger les bureaux du SPVM, actuellement localisés à la Place Versailles. Non seulement les «méthodes de travail ont évolué», est-il inscrit dans les documents remis aux élus, mais le fait de diriger les bureaux du SPVM dans un édifice uniquement dédié à ce service permettrait de «sécuriser les activités qui s’y tiennent».