Montréal

Objectifs fixés dans le réaménagement de la place Gérald-Godin

Photo: Archives Métro

L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal compte aller en appel d’offres au début de l’année 2015 pour la réalisation de plans et devis visant le réaménagement de la place Gérald-Godin.

«Il y a une très forte volonté des élus de revamper cette place» qui borde le métro Mont-Royal, confirme le conseiller en aménagement Michaël Tremblay, du Plateau-Mont-Royal.

Bien que les conditions financières ne soient pas encore assurées pour promettre ce réaménagement, l’arrondissement présentait mercredi le fruit d’un travail de consultation auprès de la population et d’experts qui formule près d’une dizaine d’objectifs à atteindre si cette place est rénovée.

Le seul élément confirmé dans ce projet est la volonté de la Société de transport de Montréal (STM) de revoir l’édicule du métro pour l’adapter aux personnes à mobilité réduite. «Et il y a une ouverture de leur part pour considérer nos propositions, tout en tenant compte des contraintes financières», indique Michel Tanguay, chargé de communication à l’arrondissement du Plateau.

Le document de recommandations de l’arrondissement fait justement part de l’idée de «concevoir l’édicule du métro comme une œuvre d’art», en maximisant sa transparence. «Lors de nos consultations auprès du public, on ne voulait pas que les gens aient peur de sortir des sentiers battus, explique M. Tremblay. On connait la recette pour faire des places publiques. Il y a des normes, mais elles viennent contraindre toutes les interventions.»

Mais toute l’étendue de cet espace public pourrait également favoriser la culture, selon les recommandations des experts. «On aimerait utiliser le mobilier urbain pour accueillir des événements culturels sur cet espace. Est-ce qu’une partie de l’édicule de métro pourrait servir de gradins?», lance M. Tremblay.

Après cette réflexion qui s’est échelonnée pendant tout le printemps et l’été, les cocréateurs prônent également une redéfinition de la sécurité des piétons et des cyclistes à cet endroit. «Il faut remettre le piéton au centre de cette place et revoir la place de l’automobile», affirme M. Tremblay qui suggère de réduire le nombre de voies automobiles et mde ettre les trottoirs et la rue au même niveau.

«On veut que la place Gérald-Godin soit un lieu de rencontre, et non un lieu de transit comme c’est le cas actuellement.» -Michaël Tremblay, conseiller en aménagement à l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

 

L’emblématique mur au poème de Gérald-Godin, au sud du métro, pourrait également être revu, selon ces propositions. «Ce mur ne participe pas au dynamisme de la place», indique Michaël Tremblay. Les experts proposent plutôt d’aménager un mini-bâtiment sur l’espace gazonné devant le mur pouvant y accueillir un commerce, et ainsi dynamiser les pourtours de la place. Le poème étant ainsi caché, il faudrait également revoir comment rappeler la mémoire de Gérald-Godin, ajoute le conseiller.

Une étude de circulation reste également à faire pour s’assurer que le réaménagement soit fait en fonction des véhicules et des piétons qui y circulent. L’arrondissement est actuellement en recherche de financement.

Articles récents du même sujet