Montréal
12:01 11 septembre 2015 | mise à jour le: 11 septembre 2015 à 14:36 temps de lecture: 2 minutes

Congédiement de Nancy Bergeron: Montréal se défendra en Cour

Congédiement de Nancy Bergeron: Montréal se défendra en Cour
Photo: Archives TC Media

Montréal a l’intention de se défendre «vigoureusement» contre L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève qui souhaite poursuivre la ville-centre pour destitution illégale de la directrice générale par intérim de l’arrondissement, Nancy Bergeron.

«Si des poursuites sont entamées par Monsieur Marinacci et l’arrondissement contre la ville-centre, elles seront vigoureusement contestées, y compris les réclamations d’honoraires de la firme d’avocats Dunton Rainville», a déclaré l’attachée de presse du maire de Montréal, Catherine Maurice, deux jours après l’annonce du maire de L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève.

En plus de Dunton Rainville, le maire Marinacci a mandaté une deuxième firme, Casavant Mercier, pour défendre en justice les intérêts de l’arrondissement et de Mme Bergeron, et entend refiler la facture de 100 000$ à la Ville de Montréal.

M. Marinacci, qui ne reconnaît pas l’autorité du contrôleur général, Alain Bond, soutient qu’il a juridiction sur l’embauche et le congédiement des employés qui travaillent à l’arrondissement. Le maire a même commandé sa propre enquête et fait appel à Casavant Mercier pour bloquer celle de la ville-centre.

Les conclusions du rapport d’enquête de M. Bond confirment les allégations d’intimidations et de menaces soulevées par le syndicat des cols blancs contre Mme Bergeron. Cette dernière a été congédiée le 26 août et son salaire suspendu.

Articles similaires