Montréal
17:45 26 avril 2016 | mise à jour le: 26 avril 2016 à 17:50 temps de lecture: 3 minutes

Un médecin de Santa Cabrini radié pour six mois

Un médecin de Santa Cabrini radié pour six mois
Photo: Archives TC Media

Un médecin chirurgien de l’hôpital Santa Cabrini sera radié pendant six mois, notamment parce qu’il est parti en vacances sans assurer le suivi d’un de ses patients, décédé par la suite.

Le Dr Yves Tremblay, qui n’a aucun antécédent disciplinaire, a plaidé coupable aux quatre chefs d’accusation qui pesaient contre lui. Selon le jugement, il était, entre autres, accusé de ne pas s’être «présenté au chevet de son patient malgré un appel des infirmiers» et de ne pas avoir «dirigé son patient vers un autre médecin et/ou de ne pas s’être assuré qu’un confrère fasse à sa place le suivi postopératoire requis par l’état de santé de son patient».

Le conseil de discipline du Collège des médecins du Québec (CMQ) a imposé une radiation temporaire de six et quatre mois à purger simultanément pour deux chefs d’accusation. Pour les deux autres, le Dr Tremblay devra payer 18 000$ au CMQ.

«Le Dr Tremblay se dit complètement désolé», est-il souligné dans la décision du conseil disciplinaire.

Les faits
Le 26 février 2013, le Dr Tremblay opère un patient pour une cure de hernie incisionnelle. L’opération se passe bien et le patient devait être hospitalisé pour huit jours.

Le 1er mars, premier jour des vacances du Dr Tremblay, ce dernier apprend par téléphone que son patient a des nausées et des vomissements. Il propose un traitement à l’infirmière sans se rendre auprès de son patient et sans faire l’évaluation de sa condition, même s’il était présent à l’hôpital au même moment.

Ce même jour, il apprend également que le Dr Feghali, le médecin qui devait faire le suivi de ses patients pendant son congé, ne sera pas présent la fin de semaine du 2 et 3 mars. C’est alors aux médecins de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont que revient la garde, mais le Dr Tremblay ne communique pas avec les chirurgiens pour leur demander spécifiquement d’assurer le suivi médical de son patient.

Toutefois, l’état du patient se détériore rapidement au point où il est transféré d’urgence à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont où il sera opéré, le 4 mars. Celui-ci décède le 5 mars à la suite de la perforation de son intestin.

Pendant les audiences, le Dr Anas Nseir, chef du département de l’urgence de Santa Cabrini, a témoigné en faveur du Dr Tremblay. «Il est très compétent autant comme chirurgien que comme clinicien auprès de ses patients», peut-on lire dans le jugement.

La période de radiation du médecin commencera le 30 avril prochain, car celui-ci a renoncé à son droit d’appel.

Articles similaires