National

La CAQ dit non à la ligne rose

La CAQ dit non à la ligne rose
Photo: THE CANADIAN PRESSCoalition Avenir Quebec leader Francois Legault listens to his introduction before speaking to the International Relations Council in Montreal, Monday, March 19, 2018. THE CANADIAN PRESS/Ryan Remiorz

LÉVIS, Qc — La Coalition avenir Québec (CAQ) rejette catégoriquement le projet de ligne rose de la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

Si elle est élue au pouvoir, la CAQ ne s’impliquera donc pas dans la construction de cette nouvelle ligne de métro, évaluée à 5,9 milliards $, car ce n’est pas un projet «prioritaire» pour elle.

La ligne rose — qui «est pas mal proche de deux lignes qui existent déjà», selon le chef caquiste François Legault — n’entrerait pas dans le cadre financier du parti.

«Il a fallu faire des choix, a déclaré M. Legault samedi à l’ouverture du congrès national de la CAQ à Lévis. On n’a pas retenu la ligne rose», a-t-il laissé tomber.

Il est «irréaliste» de penser que la ligne rose coûterait seulement 5,9 milliards $, alors que le prolongement de la ligne bleue, sur une bien plus courte distance, doit coûter 4 milliards $, a élaboré le député de Granby François Bonnardel.

En revanche, M. Legault proposera plutôt de prolonger le Réseau express métropolitain (REM) vers les banlieues au nord et au sud de la ville.

Il a également réitéré son appui aux projets de tramway et de troisième lien routier à Québec.

Le chef caquiste a affirmé ne pas craindre de se mettre à dos une majorité de Montréalais, qui ont appuyé Valérie Plante aux dernières élections municipales.

Celle-ci s’est tournée vers les médias sociaux samedi pour réagir à la position de la CAQ: «Les besoins en matière de mobilité durable à Montréal sont réels et ils ont été clairement exprimés par la population montréalaise au cours de la dernière campagne électorale», a-t-elle écrit.

Selon le Parti québécois (PQ), réuni en conseil national à Drummondville, la CAQ laisse tomber Montréal au profit des banlieues, pour des raisons électoralistes.

«(La CAQ), c’est probablement encore les gens dans leurs véhicules, les gens dans l’embouteillage, les gens qui sont dans leurs automobiles», a affirmé le député péquiste Martin Ouellet.

«La CAQ veut travailler dans le 450. (…) Nous, Montréal, ça nous intéresse», a-t-il ajouté.

La CAQ présentera son plan en transport en commun dans les prochaines semaines. «Je pense que ça va être le meilleur plan», s’est enthousiasmé M. Legault en conférence de presse samedi, sans toutefois donner plus de détails.

Les libéraux et les péquistes ont déjà annoncé qu’ils feraient du projet de ligne rose une priorité.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *