National

Un sergent de l'armée accusé d'agression sexuelle

HALIFAX — Un membre de la police militaire basé à Halifax, en Nouvelle-Écosse, a plaidé non coupable, lundi, à une accusation d’agression sexuelle.

Le sergent Kevin MacIntyre a brièvement comparu en cour martiale à Halifax, lundi matin.

M. MacIntyre fait face à un chef d’agression sexuelle relativement à un incident qui se serait produit en 2015 à Glasgow, en Écosse.

Le ministère de la Défense nationale a indiqué que M. MacIntyre et la personne qui a porté plainte contre lui, aussi membre des Forces armées canadiennes, participaient alors à un exercice d’entraînement en Écosse.

L’accusation a été portée par le Service national des enquêtes des Forces canadiennes, l’unité de la police militaire chargée d’enquêter sur les crimes graves au sein de l’armée.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *