National

Fin de la grève des 230 travailleurs d'Elopak

MONTRÉAL — La grève des 230 travailleurs du fabricant d’emballages en carton pour aliments Elopak, à Boisbriand, vient de prendre fin.

Ces travailleurs, membres de la section locale 501 des Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce (TUAC), affiliés à la FTQ, ont entériné à 95 pour cent l’entente de principe qui était intervenue avec l’employeur, de même que le protocole de travail qui avait été négocié.

Les salariés sont rentrés au travail mardi matin; l’assemblée générale des membres qui a approuvé l’entente de principe a eu lieu lundi soir. La grève générale illimitée avait débuté le 29 mai dernier.

Au plan salarial, les travailleurs ont obtenu des augmentations de salaire de 12,8 pour cent pour un contrat d’une durée de cinq ans.

La question de la modification des horaires de travail était aussi en litige; le syndicat affirme avoir eu gain de cause en parvenant à maintenir ces horaires. L’employeur se serait engagé à cesser d’avoir recours à des employés contractuels en 2020, rapporte le syndicat des TUAC-501.

Parmi les autres gains, on note l’ajout d’un jour férié, l’ajout d’une journée pour les congés spéciaux, l’augmentation de la prime de nuit et une augmentation dans la progression des vacances pour obtenir une cinquième semaine.

Les parties devront toutefois s’entendre sur les programmes de formation d’ici 150 jours, à défaut de quoi le dossier sera référé à l’arbitrage.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *