National

Un fugitif rentre en prison 23 ans plus tard

Un fugitif rentre en prison 23 ans plus tard
Photo: Getty Images/iStockphotowired fence with barbed wires on blue sky background

MONTRÉAL — Un trafiquant de drogue qui s’était enfui il y a plus de 23 ans alors qu’il se trouvait en permission à l’extérieur d’une prison canadienne vient d’être renvoyé au Canada par les États-Unis.

Les autorités américaines de l’immigration et des services frontaliers ont confirmé par communiqué que des agents avaient procédé à l’extradition vers le Canada, le 4 décembre, du fugitif Laveaux François, âgé de 56 ans, de nationalité haïtienne et de citoyenneté canadienne.

M. François avait passé quatre ans en détention lorsqu’il s’était enfui durant une permission accordée par le Service correctionnel du Canada le 31 mai 1995.

Le contrevenant avait été condamné en Floride pour complot en vue d’importer de la cocaïne aux États-Unis et avait reçu une sentence de 15 ans de prison après avoir été arrêté en flagrant délit pendant qu’il déchargeait une importante quantité de cocaïne d’un bateau amarré à Miami en 1990.

Il avait été transféré au Canada en septembre 1994. Huit mois plus tard, il avait obtenu un sursis et n’était jamais revenu, fuyant plutôt vers Haïti.

Selon les autorités américaines, Laveaux François aurait continué à faire entrer de grandes quantités de cocaïne aux États-Unis en provenance d’Haïti jusqu’à ce qu’il soit arrêté dans les Antilles par des agents américains en juillet 2007.

La même année, il a été reconnu coupable de complot, d’importation et de possession de cocaïne dans l’intention de la distribuer et condamné à 33 ans de prison.

En octobre dernier, sa peine a été r��duite à 13 ans et il a été libéré d’une prison de Pennsylvanie. Il a été rapidement arrêté de nouveau à Philadelphie et a été extradé lorsque les autorités ont pris connaissance de l’existence d’un mandat non exécuté au Canada.

L’agence responsable des prisons canadiennes a confirmé, vendredi, que M. François était de nouveau sous sa garde.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *