National

Les régimes populistes de moins en moins tolérés, selon Human Rights Watch

Les régimes populistes de moins en moins tolérés, selon Human Rights Watch
Photo by: The Associated PressKenneth Roth, the executive director of Human Rights Watch, talks to the Associated Press during an interview in Berlin, Wednesday, Jan. 16, 2019. (AP Photo/Markus Schreiber)

BERLIN — Le monde tolère de moins en moins les autocrates et leurs régimes musclés, et les populistes doivent maintenant composer avec la résistance des gouvernements, des groupes civiques et des mouvements populaires face à ceux qui cherchent à brimer les libertés, se réjouit le rapport annuel de Human Rights Watch.

Le groupe new-yorkais de défense des droits de la personne affirme que cette mobilisation croissante face aux régimes totalitaires a été le développement le plus important de la dernière année.

Le patron de HRW, Kenneth Roth, a dit que «les mêmes populistes qui propagent la haine et l’intolérance alimentent une résistance qui ne cesse de remporter des victoires». Il a ajouté que «des combats importants sont remportés, ce qui donne une nouvelle énergie à la défense mondiale des droits de la personne».

Le rapport dévoilé à Berlin explique que cette résistance est incarnée par les efforts pour protéger la démocratie en Europe, pour empêcher un bain de sang en Syrie ou pour mettre fin aux attaques saoudiennes contre des civils yéménites.

En Europe, la défense des droits a pris plusieurs formes, dans la rue et au sein des institutions, dit le rapport.

De vastes foules se sont mobilisées face au régime de plus en plus autoritaire du premier ministre hongrois Viktor Orban et aux limites imposées aux libertés académiques. Des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues de la Pologne pour dénoncer les tentatives du gouvernement de freiner le pouvoir de l’appareil judiciaire. Au niveau gouvernemental, l’Allemagne, le Danemark et la Finlande ont cessé de vendre des armes à l’Arabie saoudite après l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi.

Le Canada et les États-Unis ont également imposé des sanctions à des Saoudiens impliqués dans cette affaire. De plus, le Canada et plusieurs pays européens se sont assurés du rejet, par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies, d’une tentative saoudienne pour échapper à un examen de crimes de guerre présumés au Yémen.

HRW rappelle toutefois que le Canada continue à vendre des armes à l’Arabie saoudite.

Le Canada et cinq pays d’Amérique latine ont demandé à la Cour pénale internationale d’enquêter sur des crimes au Venezuela; c’était la première fois que des gouvernements demandaient à la CPI de s’intéresser à des crimes qui ne se sont pas produits chez eux.

Aux États-Unis, les électeurs ont confié la Chambre des représentants aux démocrates quand ils ont rejeté le message du président Donald Trump, «qui a voulu mobiliser (ses partisans) en essayant de présenter les demandeurs d’asile qui fuient la violence en Amérique centrale comme une crise».

Des premiers ministres corrompus ont été évincés par les électeurs en Malaisie et aux Maldives, le premier ministre arménien a démissionné en réponse à des manifestations contre la corruption et l’Éthiopie a remplacé son gouvernement autoritaire par un premier ministre qui a lancé des réformes impressionnantes.

Mais la lutte pour les droits de la personne n’a pas remporté que des victoires.

La répression en Chine a atteint l’an dernier son niveau le plus élevé en plusieurs décennies. M. Roth s’est inquiété de l’élimination, par le président Xi Jinping, de la limite au nombre de mandats consécutifs, et de l’agrandissement du réseau de surveillance des Chinois.

M. Roth a rappelé qu’on a découvert, au cours de la dernière année, que Pékin détient un million de musulmans ouïghours à des fins de «rééducation, ce qui signifie qu’on les oblige à renoncer à l’islam et à leur ethnicité».

Un tel comportement par n’importe quel autre pays serait accueilli avec indignation, a-t-il ajouté, «mais la Chine, en raison de sa puissance économique, s’en tire».

—————

Sur internet:

https://www.hrw.org/world-report/2019/keynote/autocrats-face-rising-resistance

https://www.hrw.org/world-report/2019/country-chapters/canada

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *