National

On ne reviendra pas sur les erreurs du PQ, dit Pascal Bérubé

On ne reviendra pas sur les erreurs du PQ, dit Pascal Bérubé
Photo by: Jacques Boissinot/La Presse canadienneJacques Boissinot / La Presse Canadienne

SAINTE-AGATHE-DES-MONTS, Qc — Le bilan de la dernière campagne électorale est terminé au Parti québécois (PQ), mais on n’en saura pas plus sur les erreurs qui ont causé la débâcle.

Le chef intérimaire péquiste, Pascal Bérubé, n’a pas voulu s’étendre, mercredi, sur les fautes qu’a pu faire le PQ durant ces élections, qui l’ont fait passer de 28 à 10 sièges en Chambre. Mais paradoxalement, il a dit que l’effondrement du vote libéral a entraîné celui du PQ, tandis que la Coalition avenir Québec a réussi à incarner le changement.

De son côté, un candidat pressenti à la direction du PQ, le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, a dit qu’il faudra tout revoir s’il le faut, «retourner chaque pierre».

Les 10 rescapés sont réunis mercredi et jeudi à Sainte-Agathe-des-Monts, dans les Laurentides, pour préparer la rentrée parlementaire de février.

En point de presse en matinée avant d’aller rejoindre ses collègues, M. Bérubé a indiqué que le bilan de la campagne est fait.

Plusieurs rapports ont été écrits sur cet enjeu, mais seuls les élus ont pu les voir et c’est très bien ainsi, a opiné M. Bérubé, quand les journalistes lui ont demandé d’énumérer les erreurs qui ont été commises pendant la campagne.

Dans un autre point de presse en après-midi, il a finalement précisé qu’il n’y avait pas de rapport écrit, mais que les responsables du parti s’étaient exprimés à huis clos lors d’une rencontre en novembre, et que les instances tiendront compte de ces avis qui resteront dans la «mémoire institutionnelle».

Le chef intérimaire a dit qu’il n’allait pas revenir là-dessus en 2019 et que le parti est tourné vers l’avant.

Le PQ n’a tout simplement pas réussi à s’imposer en campagne électorale comme étant la première solution de rechange, a admis M. Bérubé, en ajoutant que les électeurs ont voulu donner une chance aux caquistes, qui n’avaient jamais gouverné.

«Réflexion à faire»

En point de presse, Sylvain Gaudreault a pour sa part affirmé que le programme de son parti était toujours aussi pertinent, mais que la «manière de le communiquer» a peut-être fait défaut.

«On a beaucoup de travail et de réflexion à faire. (…) Vu qu’on ne se met pas la tête dans le sable, il faut qu’on fasse une réflexion profonde sur notre façon de faire, nos approches, nos structures, sur l’organisation.»

À la reprise des travaux en février, le PQ doit travailler «très clairement» sur les enjeux de justice sociale, la lutte aux changements climatiques et les arguments favorables à l’indépendance, pour regagner la faveur des Québécois, a-t-il suggéré.

Propositions pour les aînés

Par ailleurs, en ce contexte de pénurie de main-d’oeuvre, le PQ a proposé un bouquet de mesures pour faciliter le retour des personnes âgées, dont une qui est empruntée aux libéraux.

Le parti recommande notamment de permettre aux travailleurs de 65 ans et plus de cesser de cotiser au Régime des rentes. Leur salaire net augmenterait donc de 5 pour cent.

Le PQ suggère également de permettre le report de la rente de retraite jusqu’à 75 ans, pour les travailleurs qui le désirent.

En effet, le porte-parole du PQ pour les aînés et en matière d’emploi, Harold LeBel, a fait valoir qu’actuellement, la fiscalité décourage un retour au travail, parce qu’elle pénalise un employé aîné qui touche une rente en plus de son salaire.

En conférence de presse, M. LeBel a fait remarquer que si le Québec avait le même taux d’emploi que l’Ontario pour les 60-69 ans, il y aurait 66 000 travailleurs actifs de plus dans le marché de l’emploi.

Enfin, le PQ propose que les aînés soient représentés à la Commission des partenaires du marché du travail.

Rappelons qu’après son élection, le premier ministre François Legault avait dit qu’il avait entendu les récriminations des personnes âgées pendant la campagne électorale et qu’il allait poser des gestes pour y remédier.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *