National

Un livre nazi rare acquis par les archives nationales du Canada

Un livre nazi rare acquis par les archives nationales du Canada
Photo by: Adrian Wyld/La Presse canadienneData in the 1944 German language book "Statistics, Media and Organizations of Jewry in the United States and Canada," shows population information on Canadian cities including Jewish populations, Wednesday January 23, 2019 in Ottawa. The book, once owned by Adolf Hitler, has been acquired by Library and Archives Canada . THE CANADIAN PRESS/Adrian Wyld

OTTAWA — Les archives nationales du Canada ont acquis un livre rare qui aurait pu servir de modèle pour une purge des Juifs en Amérique du Nord par les nazis.

Faisant partie de la bibliothèque personnelle d’Adolf Hitler, le volume de 1944 présente des informations sur la population juive de certaines villes, ainsi que sur des organisations clés et des imprimeries gérées par des communautés juives canadienne et américaine.

Le rapport de 137 pages en langue allemande intitulé «Statistiques, médias et organisations du judaïsme aux États-Unis et au Canada» a été rédigé par le chercheur Heinz Kloss, qui a fait des recherches aux États-Unis à la fin des années 1930.

Selon Bibliothèque et Archives Canada, les recherches ont été effectuées pour le compte des autorités allemandes et font allusion à ce qui aurait pu se passer en Amérique du Nord si les Alliés avaient perdu la Deuxième Guerre mondiale.

Le livre présente des données générales sur la population ainsi que le nombre de Juifs dans des dizaines de villes canadiennes, grandes et petites, de Vancouver à Glace Bay, en Nouvelle-Écosse. Il détaille également les origines ethniques et les langues parlées.

«Cette information aurait été la pierre angulaire du déploiement de la solution finale au Canada, permettant aux auteurs de l’Holocauste de savoir dans quelles villes aller trouver des membres du peuple juif et combien d’entre eux rassembler», a déclaré Michael Kent, conservateur à Bibliothèque et Archives Canada.

Compte tenu des horreurs qui se sont déroulées en Europe, les cibles auraient probablement également inclus toutes les minorités raciales, les gais et lesbiennes, les peuples autochtones et les autres personnes considérées comme problématiques aux yeux des nazis, a ajouté M. Kent lors d’une conférence de presse mercredi.

Bibliothèque et Archives espère que ce document deviendra un outil de lutte contre la négation de l’Holocauste et un moyen de se souvenir du massacre de millions d’innocents en Europe.

L’ex-libris comporte un aigle stylisé, une croix gammée et les mots Ex Libris Adolf Hitler, indiquant qu’il provient de la collection de Hitler.

Un soldat américain a probablement pris le volume de la bibliothèque de Hitler lors de sa retraite dans les Alpes près de Berchtesgaden, des milliers de livres ayant été pris comme souvenirs de guerre en 1945, d’après Bibliothèque et Archives.

L’institution canadienne a acheté le livre au prix d’environ 6000 dollars d’un revendeur réputé. Ce dernier l’aurait obtenu d’une collection appartenant à un survivant de l’Holocauste, selon Michael Kent. Ce vendeur, spécialisé dans les articles liés au judaïsme, a tenu à ce que le volume soit attribué à un établissement juif ou à une autre qui en ferait un usage approprié.

Bien que le livre soit «certainement un article effrayant», la décision de l’acheter était simple, a avoué le conservateur. Préserver la mémoire de l’Holocauste était plus une préoccupation que «la possibilité que quelqu’un pense que nous glorifions Hitler via cette acquisition».

Les citoyens qui s’inscriront auront l’occasion de voir le livre dimanche dans le cadre de la commémoration du jour du souvenir de l’Holocauste à Bibliothèque et Archives, à Ottawa.

Les pages seront ensuite numérisées et accessibles sur le site web de l’institution, a précisé M. Kent.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *