National

Les Denés de La Loche obtiennent l’aide d’Ottawa

Les Denés de La Loche obtiennent l’aide d’Ottawa
Photo: La Presse canadienne(L to R)Minister of Public Safety and Emergency Preparedness Ralph Goodale stands beside Prime Minister Justin Trudeau during an announcement at Dene High School in La Loche, Sask., Wednesday, January 23, 2019. THE CANADIAN PRESS/Kayle Neis

LA LOCHE, Sask. — Justin Trudeau a annoncé mercredi une subvention de 2,2 M$ sur cinq ans pour aider les élèves d’une petite école secondaire du nord de la Saskatchewan à se remettre d’une fusillade qui avait fait quatre morts et sept blessés il y a trois ans.

Le premier ministre a fait cette annonce sur place, à La Loche, une communauté de la première nation denée située à environ 700 km au nord-ouest de Saskatoon. Cette visite intervient au lendemain du troisième anniversaire des fusillades survenues à l’école et dans une résidence de cette communauté autochtone isolée.

Lors d’une première visite en 2016, au lendemain de la tragédie, M. Trudeau avait promis à la communauté que tout le Canada soutiendrait La Loche pendant sa guérison. Dans le gymnase bondé de l’école secondaire, mercredi matin, il a indiqué que son gouvernement avait entendu les demandes de la communauté.

Ottawa verse plus de 2,2 M$ sur cinq ans dans le cadre d’un accord conclu avec le conseil scolaire. Le «Plan de guérison holistique» de l’école secondaire comprend «des services de santé, de nutrition et de conditionnement physique, ainsi que la rénovation des installations». Il prévoit également de nouveaux programmes «visant à améliorer l’expérience des élèves et à intégrer des volets sur les langues et les cultures autochtones aux activités scolaires».

L’école avait organisé vendredi dernier une cérémonie officielle de réouverture pour marquer la fin des travaux dans l’entrée principale de l’école, les toilettes et un espace bien-être.

Il y a trois ans, un élève qui était à quelques semaines de son 18e anniversaire a tué chez eux les adolescents Dayne et Drayden Fontaine, deux frères, avant d’abattre à l’école secondaire du village l’enseignant Adam Wood et son adjointe Marie Janvier. Le jeune homme, qu’on ne peut identifier, a été condamné à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 10 ans; il fait appel de cette peine.

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, a précisé mercredi lors de l’annonce de la subvention fédérale que des sommes seraient consacrées à la construction de nouveaux logements pour les enseignants et le personnel de santé de cette communauté. La province collabore avec une entreprise de construction à La Loche à ce projet domiciliaire de 3 M$.