National

Le Panier bleu deviendra un site transactionnel dès l’automne

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation du Québec, Pierre Fitzgibbon.
Le ministre de l’Économie et de l’Innovation du Québec, Pierre Fitzgibbon. Photo: Josie Desmarais/Métro

Près de deux ans après avoir été créé, le Panier bleu deviendra transactionnel: les internautes pourront y faire des achats auprès de commerçants québécois. 

L’objectif de la démarche est d’assurer la compétitivité des entreprises québécoises devant l’ouverture de l’économie à l’échelle mondiale. Le tout nécessite un investissement de 22 M$, dont 12 M$ provenant d’Investissement Québec. 

C’est ce qu’a annoncé le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, lors d’une conférence de presse tenue lundi dans une animalerie d’Anjou. «Avec un Panier bleu transactionnel, on répond à la demande croissante des Québécois qui souhaitent acheter local, a commenté le ministre Fitzgibbon. Depuis les deux dernières années, les équipes ont travaillé fort, et on arrive aujourd’hui à un site transactionnel qui outille tant les consommateurs que les commerçants.»

Les entreprises peuvent déjà y inscrire des produits à vendre. Une démarche de recrutement sera prochainement entamée afin qu’elles soient au courant de la nouveauté sur le Panier bleu.

La plateforme a été lancée en 2020. Alors que la pandémie sévissait, les entreprises locales souffraient d’une perte de revenus. Dans l’impossibilité de visiter les commerces en raison des mesures sanitaires, plusieurs Québécois se tournaient vers des plateformes comme Amazon pour assurer leur approvisionnement. 

Dans sa transformation en site transactionnel, le Panier bleu est soutenu par les caisses Desjardins, l’entreprise de points de vente Lightspeed et le Fonds de solidarité FTQ.

Articles récents du même sujet