National

Croissance annuelle moyenne de l'emploi en Atlantique: le N.-B. domine

FREDERICTON – Le Nouveau-Brunswick se situait au premier rang des provinces de l’Atlantique, et au quatrième rang au Canada, pour ce qui est de la croissance annuelle moyenne de l’emploi en 2007.

Le ministre de l’Education postsecondaire, de la Formation et du Travail, Ed Doherty, a fait rapport, vendredi, des faits saillants provinciaux de l’enquête sur la population active mensuelle de Statistique Canada pour le mois de décembre, laquelle établit un nouveau niveau record de la population active dans la province.

Selon les données préliminaires, le nombre moyen de Néo-Brunswickois occupant un emploi en 2007 s’élevait à 362 800, par rapport à 355 400 en 2006. Le Nouveau-Brunswick a également connu un taux de chômage moyen annuel de 7,5 pour cent en 2007, une baisse importante par rapport au 8,8 pour cent de l’année précédente et la diminution la plus élevée, selon les statistiques, par rapport aux autres provinces canadiennes.

Les données publiées par Statistique Canada montrent aussi que la population active du Nouveau-Brunswick s’élevait à un niveau record de 398 000, une augmentation de 10 900 par rapport à décembre de 2006. La population active représente les personnes qui occupent un emploi et qui cherchent un emploi. En décembre, 366 900 Néo-Brunswickois occupaient un emploi, une augmentation de 12 600 par rapport à la même période l’année précédente.

Le taux de chômage mensuel s’est chiffré à 7,8 pour cent, une hausse en comparaison à 7,2 pour cent le mois précédent et une baisse par rapport à 8,5 pour cent en décembre 2006.

La croissance de l’emploi s’est fait surtout sentir en décembre dans les secteurs des services professionnels, des services publics ainsi que dans le secteur de la foresterie, de la pêche, de l’exploitation minière, et des activités pétrolières et gazières.

Articles récents du même sujet