National

La formation de glace dans le Golfe Saint-Laurent accuse un retard

CAP-AUX-MEULES – Malgré les prévisions de températures hivernales normales, sous l’influence de La Nina en 2008, la formation des glaces dans le Golfe Saint-Laurent accuse un léger retard.

Selon le prévisionniste Lionel Haché, du Service canadien des glaces, la couverture moyenne des 30 dernières années est d’une superficie de 15 pour cent à cette période-ci de l’hiver. Or, cette couverture se limite actuellement à 10 pour cent de la superficie du Golfe.

M. Haché ne prévoit pas de froid significatif pour la formation des glaces avant la semaine du 20 janvier. Il anticipe une banquise de 40 à 60 centimètres d’épaisseur, à son maximum à la fin février, contre une valeur normale de 50 à 70 centimètres.

La glace est actuellement concentrée dans les détroits de Northumberland et de Belle-Isle.

Contrairement à la tendance des 30 dernières années, on n’en trouve pas encore sur les côtes de l’Ile-du-Prince-Edouard.

Articles récents du même sujet