National

Rivalité Québec-Montréal: Québec, la ville chouchoute des Québécois

Même si les Mont­réalais continuent de préférer leur ville, davantage de Québécois préféreraient vivre à Québec qu’à Mont­réal s’ils avaient à choisir un lieu de résidence entre les deux grandes rivales, révèle la dernière enquête de l’IRB (Indice relatif du bonheur).

La ville de Québec obtient 58 % des mentions des répondants, contre 39 % pour Mont­réal. Par ailleurs, autant les Montréalais que les Qué­bécois préfèrent leur propre ville, et de loin. En effet, seulement 12 % des résidants de Montréal ont désigné Québec comme leur ville favorite, et 6 % des habitants de Québec ont dit préférer la métropole.

Une rivalité bien réelle
Les résultats de l’étude ont aussi démontré qu’il existe bel et bien une rivalité entre les deux villes. Près des deux tiers des répondants la considèrent d’ailleurs vraie, mais exagérée, alors que 17 % la considèrent réelle et fondée.

Selon Pierre Côté, le créateur de l’IRB, cette rivalité est naturelle et inévitable. «On semble aimer créer et maintenir en vie les rivalités, fait-il remarquer en entrevue à Métro. Aussitôt qu’il y a deux villes qui essaient de démarquer, une certaine rivalité s’installe.»

Les éternels Nordiques

Les Nordiques de Québec ne veulent pas mourir, a aussi démontré l’enquête. Si l’ancienne équipe de hockey ressuscitait demain, 31 % des Québécois en seraient fans, proportion qui atteint 53 % à Québec et 21 % à Montréal.

«Avoir 31 % des Québécois comme fans, c’est seulement 8 % de moins que ce qu’a le Canadien, s’éton­ne Pier­re Côté. Si l’équipe renaît, c’est sûr que le Coli­sée sera rempli!» Et fait à noter : parmi les amateurs de sports, les fans des Nordiques sont ceux qui présentent actuellement l’indice de bonheur le moins élevé…

Pour plus de détails, visitez le site www.indicedebonheur.com

Articles récents du même sujet