National

Mario Beaulieu: «La marche vers l’indépendance est inévitable»

Photo: TC Media / Samantha Velandia

PRIMEUR – C’est officiel. Mario Beaulieu, chef du Bloc québécois, se présentera dans la circonscription de la Pointe-de-l’Île lors des élections fédérales prévues à l’automne prochain. Le candidat, qui fera de la souveraineté son cheval de bataille, annonce le retour en force de son parti. Selon lui, il s’agit «du seul à défendre les intérêts des Québécois à Ottawa.»

«L’indépendance est inévitable et urgente dans le contexte actuel au Québec, explique M. Beaulieu. Il faut arrêter de penser que tout ce qui vient d’Ottawa est un cadeau qu’on nous fait car ce n’est pas le cas.»

Le chef bloquiste qui habite le quartier de Pointe-aux-Trembles, indique qu’il aura des candidats dans les 75 circonscriptions fédérales du Québec.

«Notre objectif principal lors des prochaines élections est de récupérer le plus de sièges possibles à la Chambre de communes, dit-il. Le Nouveau parti démocratique (NPD) n’a pas livré la marchandise. Chaque fois qu’ils [les députés] avaient à choisir entre les intérêts du Canada et ceux du Québec, ce sont les intérêts du Canada qui ont primé.»

Il a fait allusion aux 33 G$ accordés aux chantiers navals du Canada à l’automne 2011.

«Le Québec n’a pas eu droit à un seul sou et le NPD n’a rien fait pour changer la situation, tempête M. Beaulieu. Même chose concernant les prêts accordés, de la part du fédéral, pour le projet du Bas-Churchill à Terre-Neuve. Une motion a été déposée par l’Assemblée nationale afin de dénoncer ce projet qui est en compétition directe avec Hydro-Québec, et encore une fois, le NPD ne nous a pas défendus à Ottawa.»

La souveraineté essentielle au Québec
Le candidat souligne qu’il a choisi la circonscription de la Pointe-de-l’Île, car selon lui, les citoyens croient à l’indépendance du Québec.

Mario Beaulieu«Je connais bien ce secteur et je sais que les gens veulent un Québec fort et souverain, dit-il. La meilleure façon d’y arriver, c’est en travaillant ensemble et c’est que je souhaite faire à la Pointe-de-l’Île.»

M. Beaulieu a d’ailleurs manifesté son souhait de travailler conjointement avec la députée provinciale, Nicole Léger.

«Il y a plusieurs dossiers qui m’inquiètent dans ma circonscription, notamment le manque de logements sociaux, le transport en commun et les terrains contaminés, confie le candidat. Mon rôle sera de mettre de la pression là où il faut à Ottawa pour que des sommes soient davantage investies dans notre secteur.»

Il souligne tout de même que le but premier de son parti est de faire du Québec, un pays.

«Nous devons être maîtres chez nous si nous voulons réussir. L’indépendance doit être vue comme un projet inclusif qui ne peut que nous avantager, tant socialement, qu’économiquement. C’est un moment crucial pour le Bloc, mais aussi pour tous les indépendantistes du Québec.»

M. Beaulieu entreprendra une tournée des différents organismes du secteur dans les prochaines semaines.

«J’ai déjà commencé à faire un peu de porte à porte. Dimanche prochain, un grand rassemblement est prévu à Montréal-Est, J’espère que les citoyens viendront en grand nombre», conclut-il.

Le grand rassemblement indépendantiste aura lieu le 24 mai, à 13 h au centre Édouard-Rivet située au 11111, rue Notre-Dame Est.

 

 

 

 

Articles récents du même sujet