National
11:17 24 juin 2015 | mise à jour le: 24 juin 2015 à 11:17 temps de lecture: 2 minutes

Encore un nouvel emploi de conseiller pour John Baird

Encore un nouvel emploi de conseiller pour John Baird
Photo: Sean Kilpatrick

L’ancien ministre fédéral des Affaires étrangères John Baird a été nommé conseiller stratégique pour la firme d’ingénierie et de consultation Hatch, mercredi.

L’entreprise, basée à Mississauga, en Ontario, est une des plus grosses compagnies canadiennes, avec un chiffre d’affaires de près de 2G$. Hatch offre des services de consultation et d’ingénierie dans plusieurs secteurs, dont les secteurs miniers et métallurgiques, d’infrastructure et énergétique.

M. Baird a démissionné de son poste au sein du gouvernement conservateur de Stephen Harper en février dernier pour aller rejoindre le secteur privé. Depuis, il cumule les nouveaux titres.

En mars – quelques semaines à peine après sa démission – il avait été nommé conseiller pour la firme minière Barrick Gold. En avril, il est devenu conseiller de l’homme d’affaires hongkongais Richard Li, un des hommes les plus riches d’Asie. Et puis en mai, il s’est joint au cabinet d’avocats Bennett Jones.

En entrevue avec le Globe and Mail mardi, M. Baird a affirmé que sa principale responsabilité dans chacun de ses nouveaux postes sera de tisser des liens économiques avec la Chine. Il a de plus confié au quotidien que sa décision de quitter la politique avait été précipitée par le décès de son ancien collègue et ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, en avril 2014.

«Hatch est un bel exemple de réussite canadienne et je suis fier de présenter cette réussite à sa clientèle internationale, a déclaré M. Baird dans un communiqué émis mercredi à propos de sa nouvelle nomination. Nous avons les mêmes valeurs et priorités et je me réjouis d’aider cette entreprise canadienne prospère à prendre de l’expansion à l’étranger.»

Le communiqué de Hatch cite la «vaste expérience de M. Baird en affaires internationales» comme un atout pour l’entreprise, qui souhaite «progresser à l’échelle mondiale».

Entreprise touche-à-tout, Hatch oeuvre tant dans le secteur des minières, avec des activités dans l’extraction du charbon, du fer et des métaux non-ferreux, que dans l’exploitation d’hydrocarbures comme le pétrole et le gaz naturel et dans la production d’énergies renouvelables telles que l’énergie solaire, thermique ou éolienne.

Selon Hatch, l’entreprise a quelque 10 000 employés dans plus de 150 pays, et gère des projets valant au total 35G$.

Articles similaires