National

Des femmes nommées à de gros portefeuilles

Des femmes nommées à de gros portefeuilles
Photo: Adrian Wyld/La Presse CanadiennePrime Minister Justin Trudeau speaks with Minister of Justice Jody Wilson-Raybould during a swearing-in ceremony at Rideau Hall, Wednesday Nov.4, 2015 in Ottawa. THE CANADIAN PRESS/Adrian Wyld

OTTAWA – Quinze femmes de différents horizons ont obtenu des postes mercredi dans le premier cabinet paritaire de l’histoire canadienne.

Jody Wilson-Raybould, une avocate et ancienne chef régionale de la Colombie-Britannique à l’Assemblée des Premières Nations, a été assermentée à titre de ministre de la Justice, devenant ainsi la première personne autochtone à occuper ce poste.

Elle suit les traces de la conservatrice Kim Campbell et la libérale Anne McLellan. Mme Wilson-Raybould devra faire face à de gros dossiers : la légalisation de la marijuana, l’aide médicale à mourir, et la révision de la loi antiterroriste mise en place par les conservateurs.

L’avocate d’Ottawa et directrice d’une ONG Catherine McKenna a reçu le portefeuille de l’Environnement et du Changement climatique, et ce, au moment où les dirigeants du monde se préparent à se réunir à Paris pour les négociations internationales sur le climat.

La victoire de Mme McKenna, aux dépens du populaire député néo-démocrate sortant Paul Dewar, dans le centre-ville d’Ottawa, a été l’une des victoires les plus remarquées de l’élection fédérale 2015.

L’ancienne journaliste et gestionnaire d’un média Chrystia Freeland est devenue ministre du Commerce. Elle est la première femme à obtenir ce poste depuis Pat Carney sous le gouvernement progressiste-conservateur de Brian Mulroney dans les années 1980. Elle devra, notamment, finaliser l’accord du Partenariat transpacifique.

D’autres femmes se retrouvent au sein du cabinet, dont la députée de longue date Carolyn Bennett, qui est devenue ministre des Affaires autochtones et du Nord. L’ancienne politicienne du Manitoba et géoscientifique MaryAnn Mihychuk a pour sa part hérité du ministère de l’Emploi, du Développement de la main-d’oeuvre et du Travail.

La candidate-vedette québécoise Mélanie Joly a quant à elle été nommée au Patrimoine, tandis que Diane Lebouthillier a obtenu le ministère du Revenu national et Marie-Claude Bibeau, celui du Développement international à la Francophonie.

La cérémonie d’assermentation a donné une grande visibilité à d’autres femmes, notamment la greffière du Conseil privé, Janice Charette, qui avait été nommée par le premier ministre sortant Stephen Harper.

La nouvelle chef de cabinet, Katie Telford, a été acclamée par les militants libéraux à son arrivée à Rideau Hall.

Deux jeunes inuites ont ouvert la cérémonie avec une performance de chant de gorge. Les anciennes gouverneures générales Michaëlle Jean et Adrienne Clarkson assistaient également à l’événement.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *