Manger et boire local

Le Canada en retard en matière d’accès aux soins de santé

Photo: Getty Images/iStockphoto

Si l’état de santé perçu et l’espérance de vie des Canadiens sont meilleurs que la moyenne des pays développés, le Canada fait piètre figure en matière d’accès aux soins et de dépenses en produits pharmaceutiques, selon le Panorama de la santé 2015 de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) publié mercredi.

D’après les données de ce rapport comparant les 34 pays membres de l’OCDE et celles de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS), seuls 36% des Québécois et 38 % des Canadiens réussissent à obtenir un rendez-vous pour rencontrer un médecin ou une infirmière le jour même où ils le souhaitent, alors que la moyenne de l’OCDE est de 55%. Le Québec et le Canada obtiennent aussi les pires résultats en terme de temps d’attente pour voir un médecin spécialiste et de difficulté à obtenir des soins le soir et la fin de semaine. Par ailleurs, 85% des Québécois ont un médecin de famille, comparativement à 93% des Canadiens et à 94% des gens dans la moyenne des pays de l’OCDE.

Mylaine Breton, professeure au Département des sciences de la santé communautaire à l’Université Sherbrooke, n’est pas surprise par ces chiffres. «Le Canada est dans les derniers par rapport aux indicateurs d’accessibilité et le Québec est dernier parmi les provinces canadiennes, a-t-elle commenté. Par contre, on performe bien par rapport à d’autres indicateurs.»

D’autre part, l’OCDE déplore des taux élevés d’admission à l’hôpital de personnes souffrant de certaines maladies chroniques comme l’asthme et la maladie pulmonaire obstructive chronique. «De plus grands efforts sont nécessaires pour améliorer la continuité des soins pour le nombre croissant de personnes vivant avec une ou plusieurs maladies chroniques afin de réduire l’usage hospitalier inutile», peut-on lire dans la fiche dédiée au Canada.

Autre fait marquant, le Canada est près de deux fois pire que la moyenne en ce qui a trait à certains incidents médicaux comme les corps étrangers laissés dans l’organisme, les embolies pulmonaire postopératoire, les thromboses veineuses profondes postopératoires et les traumatismes obstétricaux.

En ce qui a trait aux dépenses en produits pharmaceutiques, le Canada y consacre en moyenne 761 dollars américains par habitant, étant ainsi le deuxième pays le plus dépensier, après les États-Unis. La moyenne est de 527 dollars américains par habitant.

Quelques autres chiffres :

  • L’espérance de vie des Canadiens est de 81,5 ans, un an de plus que la moyenne et trois ans de plus que celle d’un États-unien.
  • Le taux de tabagisme est de 14,9%, un des taux les plus bas de l’OCDE.
  • Le taux d’obésité est de 18%, alors que la moyenne est de 15%.

Articles récents du même sujet