National
21:17 9 février 2016 | mise à jour le: 9 février 2016 à 21:17 Temps de lecture: 2 minutes

Fusillade de La Loche: l’école où a eu lieu la tuerie ne serait pas détruite

Fusillade de La Loche: l’école où a eu lieu la tuerie ne serait pas détruite
Photo: Mark Taylor/THE CANADIAN PRESSSaskatchewan Premier Brad Wall addresses a news conference in Regina on Saturday, Jan. 23, 2016. The Saskatchewan government is proposing to have oil and gas workers who have lost their jobs clean up abandoned wells. Wall says the program would help stimulate employment in the oil-and-gas sector by accelerating cleanup of wells no longer capable of production. THE CANADIAN PRESS/Mark Taylor

Le premier ministre de la Saskatchewan Brad Wall a signalé qu’il est peu probable que l’école secondaire où deux personnes ont été abattues soit démolie.

M. Wall a dit qu’il n’y avait pas de plan dans l’immédiat pour détruire l’établissement de La Loche, dans le nord de la province, et qu’elle sera utilisée.

Cependant, le premier ministre a rappelé que la décision finale sera prise par la commission scolaire. L’école secondaire pourrait rouvrir au plus tôt le 22 février prochain, selon les informations de la commission scolaire.

Un professeur et son assistante ont été tués et sept autres personnes blessées lors d’une fusillade à l’intérieur de l’établissement, le mois dernier. Deux frères ont également été abattus dans une résidence à proximité.

Le maire par intérim de La Loche, Kevin Janvier, ainsi que d’autres citoyens, avaient suggéré sa démolition et la construction d’une nouvelle école pour permettre à la communauté de repartir de l’avant. Brad Wall a également indiqué qu’il avait informé le premier ministre Justin Trudeau mardi sur les questionnements à La Loche, comme la sécurité de l’école et du conseil, la possibilité d’enseigner des métiers ainsi que le développement de la communauté.

Articles similaires