Soutenez

Zika: un premier vaccin à l’étude au Québec

FILE - In this Feb. 11, 2016 file photo of aedes aegypti mosquitoes are seen in a mosquito cage at a laboratory in Cucuta, Colombia. Congress is ready to act on President Barack Obama’s long-stalled request for emergency funds to combat the Zika virus, which has been linked to serious birth defects and other major health problems. Obama requested $1.9 billion three months ago for several purposes, including creating a vaccine for the disease, taking steps to control the mosquitoes that spread Zika and helping other countries battle the virus. (AP Photo/Ricardo Mazalan, File) Photo: AP

QUÉBEC – La toute première étude clinique sur un vaccin contre le virus Zika sera réalisée sous peu, avec la collaboration du Centre de recherche en infectiologie de l’Université Laval (CRI).

Par voie de communiqué, le plus important centre hospitalier universitaire de la province a annoncé avoir obtenu le feu vert de Santé Canada et de son homologue américain, la Food and Drug Administration (FDA), pour développer un vaccin anti-Zika, conjointement avec deux centres de recherche aux États-Unis.

Ce premier vaccin sera soumis à l’étude dans trois établissements au courant des «prochains jours».

Une équipe canadienne menée par le directeur du CRI, Gary Kobinger, et de la Dre Sylvie Trottier prendra part à la recherche.

Par ailleurs, le CRI est toujours à la recherche de patients adultes, volontaires et en bonne santé pour participer à l’étude.

Le virus Zika — qui se transmet par voie sexuelle, mais surtout par piqûres de moustique — peut notamment causer la microcéphalie chez les bébés nés de femmes infectées pendant leur grossesse.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.