Soutenez

Grève des CPE: Legault durcit le ton devant les syndicats

Le premier ministre du Québec, François Legault Photo: Josie Desmarais/Métro

Alors qu’une grève générale illimitée éclate dans les CPE, le premier ministre François Legault prie les syndicats d’accepter l’offre gouvernementale. Il qualifie la proposition syndicale d’«inacceptable».

«On offre aux éducatrices d’augmenter leur salaire à 30 $ de l’heure, une augmentation de 23%. Le problème, c’est que les syndicats nous demandent les mêmes augmentations pour les employées de soutien, comme les personnes qui font la cuisine, le ménage», résume-t-il.

François Legault estime qu’il est de son devoir d’être conséquent. S’il offre une augmentation de 20% aux employés de soutien en CPE, il devra faire de même pour ceux qui œuvrent dans d’autres secteurs de la fonction publique. Et à son avis, le gouvernement «n’a pas cette capacité de payer».

M. Legault estime que le déclenchement de la grève dans les CPE est «terrible». «Je veux une entente négociée, car notre offre est raisonnable. Ça n’a pas de bon sens, ce que font les syndicats», fustige-t-il.

Négociations corsées

D’ailleurs, les deux partis s’entendent en ce qui concerne le salaire consenti aux éducatrices. Le respect des ratios d’enfants par éducatrice demeure toutefois un enjeu de négociation important.

«Le gouvernement ne semble pas saisir toute l’étendue de la colère des travailleuses, qui ont voté en faveur de la grève générale illimitée à hauteur de 92,1 %», rappelle la vice-présidente de la Fédération de la santé et des services sociaux-CSN, Lucie Longchamps.

«Plusieurs d’entre elles nous le disent, c’est la négo de la dernière chance. Si le gouvernement continue de refuser d’améliorer considérablement leurs conditions de travail, il y aura d’autres coupes de services par manque de personnel.»

Ce sont les employées affiliées à la CSN qui participent présentement à la grève générale illimitée. Les travailleuses des CPE représentées par la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ), affiliées à la CSQ, ont préféré passer leur tour.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.