Actualités

Budget: en colère, les organismes communautaires en grève

Photo: iStock

La dernière mise à jour budgétaire du ministre des Finances a beau avoir été qualifiée de «Noël avant l’heure» par plusieurs, elle met en colère les organismes communautaires autonomes. Demandant «le respect de leur autonomie» et un investissement annuel et récurrent de 460 M$ par année, 4000 organismes seront en grève lors de la semaine du 20 février.

Cet investissement supplémentaire est demandé d’ici le dépôt du budget pour l’année 2022.

«Le dernier budget, qui ne contenait pratiquement aucune mesure structurante pour le communautaire, a provoqué une onde de colère dans le réseau. Avec la mise à jour, le gouvernement avait une chance de rectifier le tir, chance qu’il n’a malheureusement pas saisie», dénonce la coordonnatrice du Réseau québécois de l’action communautaire autonome, Caroline Toupin.

Les organismes communautaires se voient de plus en plus forcés à réduire leurs activités en raison du portrait économique, explique-t-on. L’inflation et la pénurie de main-d’œuvre sont deux facteurs aggravants observés sur le terrain. Aux prises avec des difficultés de cet ordre, la Maison Tangente, un refuge pour les jeunes itinérants dans Hochelaga-Maisonneuve, a dû retirer deux places «en sachant que des jeunes risquent de rester à la rue ou d’y retourner».

«On n’arrive pas à offrir des salaires compétitifs pour attirer, mais surtout pour retenir du personnel, et ça nous place devant des choix déchirants», admet la directrice de la Maison Tangente, Johanne Cooper.

Réductions ciblées

Jeudi, le ministre des Finances Eric Girard présentait sa mise à jour économique. Avec un déficit budgétaire à la baisse, Québec propose un allégement financier aux familles.

Une tranche de 2,1 milliards de dollars servira à aider les familles à affronter l’inflation, qui pourrait atteindre près de 4%. Cela comprend 1,1 milliard dans un crédit d’impôt pour la garde des enfants. Une prestation exceptionnelle pour le coût de la vie, atteignant 400 $ pour les couples et 275 $ pour les individus vivant seuls, sera mise en place. Le soutien aux aînés de 70 ans et plus sera aussi augmenté.

La mise à jour économique prévoit une somme de 304 M$ qui sera injectée pour faciliter l’accès au logement. Cette somme servira notamment à la construction de 2200 logements communautaires. Comme prévu, 2,4 milliards seront injectés dans la création de places en service de garde.

La reprise financière du Québec s’avère meilleure qu’escomptée. La croissance économique devrait atteindre 6,5%, soit 2,3% de plus que ce qui était prévu au mois de mars. Cela se traduit par un déficit moins élevé que prévu. Celui-ci serait de 6,8 milliards de dollars, une diminution de 5,4 G$ comparativement aux dernières projections.

Échos positifs

Généralement, le mini-budget Girard a reçu des critiques positives. La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a notamment mentionné que le gouvernement «misait sur les bonnes priorités».

«Nous accueillons très favorablement les sommes annoncées en sécurité publique, notamment pour combattre le trafic d’armes, la prévention de la criminalité et la violence conjugale. Cela témoigne de la volonté du gouvernement de prêter main-forte à notre administration dans la lutte contre la violence: d’abord pour contrer la violence liée aux armes, mais également pour la prévenir», a indiqué Mme Plante.

Le soutien offert aux aînés les aidera à faire face à la hausse du coût de la vie, a salué l’Association des retraitées et retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec (AREQ-CSQ). «C’est un pas dans la bonne direction. Néanmoins, nous sommes encore loin du compte pour assurer une qualité de vie digne à des personnes qui ont contribué toute leur vie à la société», estime la présidente de l’AREQ, Lise Lapointe.

Deux écoles d’ingénierie de Montréal, la Polytechnique et l’École de technologie supérieure (ÉTS) ont offert leur soutien au gouvernement. Québec financera la création de 500 postes de professeurs en technologie de l’information d’ici 2026.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet