Soutenez

Difficile de vivre avec 18 $ de l’heure, admet Legault

Le premier ministre du Québec, François Legault Photo: Archive, Josie Desmarais, Métro

Le premier ministre Legault admet qu’il est difficile, pour un travailleur qui gagne 18 $ l’heure, de vivre dignement au Québec. Il refuse néanmoins de hausser le salaire minimum, comme demandé par Québec solidaire.

Ce sont 800 000 personnes au Québec qui font moins de 18 $ l’heure, alors que le salaire horaire minimum s’élève à 14,25 $. Selon un rapport de l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS) publié en 2021, «le revenu d’une personne seule gagnant 18 $ l’heure et travaillant 35 heures par semaine correspond à 95% du revenu viable».

Le pouvoir d’achat moyen des Canadiens a toutefois souffert depuis la publication de ce rapport, avec la forte augmentation des prix des biens de consommation en 2022. Par exemple, l’essence se vendait 17,8% plus cher en octobre 2022 par rapport à octobre 2021.

Dans la mise à jour économique de Québec publiée jeudi, aucune mesure d’aide n’a été proposée pour soutenir de manière précise ces personnes vivant avec des salaires modiques. Selon la mise à jour, seules les personnes de 70 ans et plus ayant des revenus de moins de 25 000 $ par année bénéficieront d’une aide additionnelle à raison d’un chèque de 2000 $ imposable.

Un objectif différent

Le gouvernement Legault affirme avoir des objectifs différents en matière d’augmentation de la qualité de vie des Québécois. Plutôt que de viser à éliminer la pauvreté au Québec, le premier ministre cible une amélioration du salaire moyen. «On veut que les gens qui gagnent 25 $ l’heure – la moyenne à peu près au Québec – augmentent à 26 $, 27 $, 28 $. C’est ça, notre objectif. On a beaucoup plus d’ambition que QS», a-t-il dit à l’Assemblée nationale.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.