Art de vivre
03:30 5 décembre 2019 | mise à jour le: 5 décembre 2019 à 09:08 temps de lecture: 4 minutes

Escapade gourmande à Mexico

Escapade gourmande à Mexico
Photo: Amélie Revert/MétroMercado de Coyoacán

Il y a mille façons de découvrir la ville de Mexico, mais le faire à travers le prisme de la gastronomie est sans doute la meilleure approche et, sans doute, la plus satisfaisante.

Ce n’est pas un hasard si, en 2010, l’UNESCO a classé la cuisine traditionnelle du Mexique au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité. La bouffe est absolument partout dans la capitale du pays, Mexico – en fait, jusque dans les salles de cinéma, où on se fait servir comme au restaurant.  

Oubliez les burritos et autres fajitas, les Mexicains ont bien plus à offrir! Tout commence avec le desayuno, un déjeuner très copieux, la plupart du temps salé, et offert jusqu’en milieu de journée. 

Les chilaquiles, croustilles de tortilla accompagnées de frijoles (purée de haricots rouges), et les enchiladas, tortillas fourrées de viande ou de légumes, sont fort recommandés. Ces mets sont tous deux agrémentés de salsa roja ou verde (sauce plus ou moins pimentée) et de fromage. Les œufs (huevos) sont également un incontournable du matin. On les commande a la mexicana, rancheros ou encore divorciados. 

Plusieurs cafés et pâtisseries de Mexico ouvrent leurs portes assez tôt pour permettre aux capitalinos, les habitants de la ville, de se sucrer le bec et de se réveiller en douceur. La boulangerie Panadería Rosetta de la chef en vogue Elena Reygadas, dans le quartier de Roma (celui du film du même titre d’Alfonso Cuarón), est un passage obligé. On y mange de délicieux bollos de romero (petits pains sucrés au romarin) et des roles de guayaba (roulés à la goyave).

Ville reine des tacos

À peine a-t-on fini de digérer le desayuno englouti quelques heures auparavant que l’appel du dîner se fait sentir. Pas de précipitation, on a généralement tout l’après-midi. Les tacos, grand classique qui n’exige plus de présentation, se mangent al pastor (spécialité locale au porc et à l’ananas) ou de guisado (garnis de plats mijotés).

On en trouve dans les taquerías bien sûr, établissements spécialisés dans les tacos, mais aussi dans les restaurants et les puestos, des kiosques de rue qui proposent, entre autres, des tortas (sandwichs), des chicharrónes (genre de croustilles faites de peau et de graisse de porc), du palomitas (maïs soufflé) et… des chapulines, c’est-à-dire des criquets grillés.

Autant dire qu’il y a des tacos à tous les coins de rue et qu’il peut parfois être difficile de faire un choix. Mais s’il ne fallait retenir qu’un endroit, ce serait le Tacos Hola. Situé dans le quartier de La Condesa, ce minuscule comptoir prépare des tacos de guisado sous nos yeux. Touristes et habitués s’y précipitent, et c’est dans une ambiance chaleureuse, sur un bout de l’unique table placée sur le trottoir, qu’on se régale tout en discutant avec ses voisins. 

¡Salud!

Côté alcool, tout le monde y trouve son compte. À l’heure de l’apéro, on se désaltère avec des micheladas (bières, jus de lime et sel) en grignotant un divin guacamole, des tostadas de atún et des quesadillas (tortillas grillées avec du fromage d’Oaxaca). Les plus costauds essaieront le mezcal et la tequila purs, qui se savourent petit à petit, parfois entre deux gorgées de bière.

Pour achever leur festin dans les règles de l’art, les Mexicains ont pour habitude de boire un carajillo (café frappé avec de la Licor 43) ou bien un mezcal con café.

¡Buen provecho! 


Quelques bonnes adresses à Mexico

  • Panadería Rosetta, Roma, pour les pâtisseries
  • Maque, La Condesa, pour les chilaquiles
  • Chiquitito Café, La Condesa, pour le café et les pâtisseries
  • Ruta de la Seda, Coyoacán, pour le desayuno
  • Tacos Hola, La Condesa, pour les tacos de guisado
  • Taquería El Califa, plusieurs adresses
  • Taquería Orinoco, Roma
  • Mercado de Coyoacán
  • Mercado Medellín, Roma
  • Contramar, Roma, pour les tostadas de atún et les ceviches
  • Lardo, La Condesa, pour la cuisine mexicaine moderne d’Elena Reygadas
  • Páramo, Roma, pour les tacos et les ceviches

La vraie recette du guacamole

  1. Des avocats mûrs écrasés
  2. Quelques dés de tomate
  3. Un peu d’oignon et de coriandre fraîche émincés
  4. Un soupçon de lime
  5. Plusieurs pincées de sel

Articles similaires