Santé
10:13 20 avril 2020 | mise à jour le: 20 avril 2020 à 18:14

Sept astuces pour préserver sa santé mentale durant la crise

Sept astuces pour préserver sa santé mentale durant la crise
Photo: Métro

Il est normal de ressentir des émotions négatives en temps de crise: anxiété, peur, sentiment d’impuissance. Afin de préserver sa santé mentale, la plateforme Mouvement Santé mentale Québec propose sept astuces à mettre en pratique.

  1. Agir

    Agir, c’est oser, profiter de ses expériences, apprécier le bon côté des choses, s’engager socialement. On peut sentir de l’impuissance en ces moments difficiles, mais lorsqu’on arrive à donner du sens à ce que l’on vit, on se sent mieux. Qu’est-ce qui donne du sens? Faire rire les enfants, dire merci, faire de la livraison pour les popotes roulantes, appeler les gens qu’on aime…

  2. Ressentir

    Ressentir, c’est accueillir ses émotions et les comprendre pour mieux s’orienter. L’émotion, c’est un GPS intérieur qui nous aide à répondre à des besoins. Quels sont les vôtres? Besoin d’être mieux informé? D’arrêter de lire des publications nocives sur Facebook? De parler avec quelqu’un? De prendre une pause des enfants? D’un soutien financier? Dans le cadre de la Semaine nationale pour la santé mentale, qui se déroule du 4 au 10 mai 2020, Mouvement Santé mentale Québec lance sa campagne ayant pour thème «Ressentir c’est recevoir un message».

  3. S’accepter

    S’accepter, c’est avoir une bonne estime de soi. C’est reconnaître ses forces, ses capacités, ses limites et exprimer ses besoins. Vous avez peut-être l’impression de les avoir perdues. Il est temps de les mettre en valeur, d’en faire la liste et de ne pas les perdre de vue. Pourquoi ne pas l’afficher dans votre bureau, sur le frigo ou dans votre salle de bain? Elle pourrait être salvatrice dans un petit moment de déprime.

  4. Choisir

    Choisir, c’est faire des choix, les assumer et les reconsidérer. Alors que la vie telle que nous la connaissons a changé radicalement, on sent parfois que nous avons perdu le contrôle de notre quotidien. Pourtant, il est encore possible de faire des choix! Et faire des choix, c’est parfois aller chercher de l’aide, c’est faire le point sur ses priorités, c’est choisir selon ses valeurs.

  5. Découvrir

    Découvrir, c’est s’ouvrir à la vie. Percevoir le changement comme un défi, une occasion d’apprendre plutôt que comme une source de contrariété. Il est donc temps d’utiliser la force de la créativité pour faire face aux changements. Les gens curieux se sentent plus en contrôle de leur vie même lors de période de grande incertitude. Que pouvez-vous faire? Apprendre comment faire une vidéoconférence avec vos proches, essayer une nouvelle recette, apprendre une nouvelle langue, vous adonner à un nouveau passe-temps, etc.

  6. Se ressourcer

    Se ressourcer, c’est faire place à ce qui nous fait du bien. Quelle que soit la pause choisie, ce sont les effets positifs qu’elle procure qui sont importants : sentiment de bien-être, plaisir, détente, prise de contact avec son corps, son esprit, ses émotions, sa créativité et ses valeurs. Il est essentiel de se ressourcer à sa manière : aller marcher, courir, faire du vélo, respirer, lire, écouter une série télé, faire des casse-têtes, méditer…

  7. Créer des liens

    Créer des liens, c’est oser faire de nouvelles rencontres, s’entourer, aimer. Alors que nous sommes confinés depuis plusieurs semaines, certaines personnes souffrent d’isolement. Pourtant, il y a mille et une manières de créer, de développer et de renforcer des liens: se parler au téléphone ou par vidéo, retrouver des amis sur Facebook, joindre un groupe en ligne qui partage un de nos intérêts, etc. On peut aussi offrir son soutien à à une personne dans
    le le besoin.

Articles similaires