CDN – NDG & Westmount
11:31 25 novembre 2020 | mise à jour le: 25 novembre 2020 à 11:32 temps de lecture: 3 minutes

Ancien hippodrome: Montréal acquiert un terrain près de la station de métro Namur

Ancien hippodrome: Montréal acquiert un terrain près de la station de métro Namur
Photo: Josie Desmarais/MétroLe secteur Namur, où était situé l'hippodrome de Montréal.

La Ville de Montréal entend débourser 1 M$ pour acquérir un terrain vacant situé à proximité de la station de métro Namur, une démarche qui s’inscrit dans le vaste réaménagement du site de l’ancien hippodrome que compte réaliser l’administration municipale.

Le comité exécutif a approuvé mercredi matin l’autorisation pour la Ville d’exercer son droit de préemption afin d’acquérir, au coût de 1 M$, un terrain vacant de 389 m2. Celui-ci se trouve du côté est du boulevard Décarie, près de la station de métro Namur, dans l’arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce.

Un «pôle de mobilité»

La Ville entend ainsi transformer ce terrain vacant en «un pôle de mobilité». Ce projet vise à réduire la dépendance à l’automobile dans ce secteur enclavé tout en augmentant l’utilisation de moyens transports alternatifs et de la station de métro Namur, qui est actuellement sous-utilisée par rapport au reste du réseau. Le terrain en question pourrait ainsi accueillir dans les prochaines années des bornes du service de vélos en libre-service BIXI, des stationnements pour vélos ou encore des espaces dédiés aux véhicules en libre-service, a énuméré mercredi le responsable de la mobilité au comité exécutif, Éric Alan Caldwell.

«Notre vision pour améliorer le développement du secteur à échelle humaine, c’est d’axer l’ensemble des déplacements pour les résidents autour de la mobilité durable. C’est une option qu’on veut offrir aux Montréalais qui habitent dans le secteur, qui habitent dans le Triangle et à ceux qui vont habiter [sur] le site de l’hippodrome», a ajouté l’élu de Projet Montréal.

La somme prévue pour faire l’achat de ce terrain est environ 20% supérieure à sa valeur marchande. La facture de 1 M$ exclut d’ailleurs les travaux de décontamination qui devront avoir lieu sur ce terrain. Ceux-ci devraient s’élever à 145 000$, peut-on lire.

Un secteur en transformation

L’acquisition de ce terrain se veut stratégique pour la Ville. Il se trouve en effet dans un secteur qui fera l’objet d’un vaste réaménagement au cours des prochaines années.

Dans son Programme décennal d’immobilisations (PDI), présenté le 12 novembre, la Ville a prévu dépenser 44,8 M$ pour développer le secteur Namur-De la Savane d’ici 2030. Elle entend notamment créer un quartier écologique sur le site de l’ancien hippodrome Blue Bonnets, où environ 6000 logements devraient voir le jour à terme, dont une part «importante» de logements sociaux et familiaux.

Il faudra toutefois patienter de nombreuses années avant de voir cette métamorphose se concrétiser. Le 1er octobre, un rapport de l’Office de consultation publique de Montréal soulevait des lacunes dans la planification de ce projet, qui devra faire l’objet de plusieurs études additionnelles avant d’avoir de réelles chances de «réussite».

Par ailleurs, la Ville ne prévoit dépenser aucune somme prévue au PDI pour ce projet avant 2023. La part la plus importante des dépenses devrait venir après 2025, indiquent les fiches détaillées de ce programme.

Articles similaires