Culture
04:00 2 mars 2017 | mise à jour le: 2 mars 2017 à 04:00 temps de lecture: 5 minutes

Westeros en musique

Westeros en musique
Photo: Collaboration spéciale

S’imprégner de l’univers de Game of Thrones sans réellement se rendre dans un des pires endroits jamais imaginés. Proposition alléchante s’il en est une.

La Game of Thrones Live Concert Experience, qui sera de passage au Centre Bell demain soir, c’est des écrans géants, un orchestre, une scène créée sur mesure, de la pyrotechnie. Tout cela dirigé par le compositeur de la musique de la série-culte présentée à HBO, Ramin Djawadi.

«Nous voulions que le spectacle soit le plus immersif possible, a expliqué M. Djawadi en entrevue avec Métro. C’est d’abord et avant tout un concert qui met en vedette de la musique orchestrale, mais avec une touche contemporaine de manière à rejoindre le public le plus large possible. Il y a beaucoup de choses à voir, il y a toujours des trucs qui se passent sur la scène et sur les écrans pendant qu’on revit les meilleurs moments de la série en musique.»

Par exemple, dans une séquence dédiée aux White Walkers (des genres de zombies des neiges, pour les non-initiés), les écrans, mais aussi l’aréna en entiers semblent être couverts de neige, ce qui ajoute une belle touche de réalisme à l’expérience vécue.

La série est épique. Donc, si nous en faisions un concert, il devait l’être tout autant. C’est pourquoi nous avons essayé de créer quelque chose qui n’avait jamais été fait auparavant» – Ramin Djawadi, compositeur pour la série Game of Thrones et concepteur du spectacle Game of Thrones Live Concert Experience

L’ambiance peut même rappeler celle des concerts rock ou plutôt des présentations de films-cultes. Le public est encouragé à être démonstratif. Et il ne s’en empêche pas, surtout pendant la partie du spectacle où M. Djawadi dirige un medley des thèmes des différentes maisons et de certains personnages principaux. «C’est drôle à quel point le public interagit, a raconté M. Djawadi. Quand Daenerys arrive à l’écran, la foule explose, mais quand c’est au tour des Bolton, on entend des huées.» (ATTENTION DIVULGÂCHEUR…)Pas trop surprenant comme réaction. Il est rare que de se faire bouffer par des chiens enragés semble insuffisant comme punition pour un personnage. Ramsey Bolton aurait dû être forcé de manger de la mayo à la cuillère pendant que ça se produisait.

Si M. Djawadi voulait offrir le portrait le plus complet possible de la série dans son spectacle, la tâche était dantesque, et des compromis ont dû être faits. «Les choix ont été difficiles, a-t-il reconnu. Il y a beaucoup de matériel accumulé dans six saisons. Comme nous voulions couvrir toutes les périodes de la série, il a fallu combiner quelques personnages et quelques thèmes.»

Seul bémol pour les fans, le concert ne donnera aucun indice sur la septième saison, qui sera diffusée cet été. «Pour être honnête, je suis aussi curieux que tout le monde, a dit M. Djawadi. Je n’ai encore rien vu de la nouvelle saison parce que le tournage a été fait plus tard que prévu.»

Le compositeur commencera à travailler à la plus récente saison après la tournée, qui prendra fin le 2 avril à Portland, en Oregon.

Contact avec les fans
Dans son studio, lorsqu’il essaie d’envelopper musicalement les images de Westeros, Ramin Djawadi est bien loin du public et de ses applaudissements. Voilà pourquoi le concert, dont la tournée a commencé la semaine dernière au Minnesota, lui est si cher. «Le contact avec le public est encore meilleur que je l’imaginais, a-t-il indiqué. Je l’ai souvent vécu à l’époque où je jouais dans des groupes, mais maintenant, je passe la majorité de mon temps en studio. Avoir le public autour de nous amène la musique à un tout autre niveau émotionnel.»

Thème inoubliable
Tranquillement, le thème principal de Game of Thrones (oui, celui que les fans de la série fredonnent à l’occasion sans même s’en rendre compte) est en train de se frayer une place parmi les chansons titres les plus connues.

Heureux d’avoir donné vie à une pièce aussi reconnue, son compositeur, Ramin Djawadi, n’est pas prêt à comparer sa chanson à d’autres thèmes iconiques, comme ceux de John Williams (Star Wars, Indiana Jones, Superman). «Je pense que je ne l’ai pas encore réalisé, a affirmé M. Djawadi. John Williams est un de mes héros. Il est la raison pour laquelle je compose de la musique pour le cinéma et la télé. J’imagine que je ne m’autorise jamais à penser à cela.»

Articles similaires