Culture

Critiques CD de la semaine du 5 au 9 mai 2008

Cette semaine, l’équipe de Métro a écouté les derniers albums des Dales Hawerchuk, Sarah McLachlan, David Jalbert, Garou et Audrey Gagnon.
 

 Du garage senti
 Les Dales Hawerchuk
 Les Dales Hawerchuk 2 (3,5/5)

 
La formation du Lac-Saint-Jean, Les Dales Hawerchuk, arrive en ville avec son deuxième album, tout simplement intitulé Les Dales Hawerchuk 2. Le quatuor ne s’est pas trop éloigné de ses racines pour ce nouvel effort, qui combine encore très bien rock alternatif et garage. Quoique la réalisation de cet album est beaucoup plus léchée, à la limite du trop propre pour le rock des Dales. Par contre, on retrouve encore sur Papillon et Charles Atlas l’écriture simple et efficace ainsi  que les rythmes de guitare lourds et accrocheurs qui ont fait le succès du groupe.  
– Mathieu Horth Gagné

 En attendant…
 Sarah MacLachlan
 Rarities, B-Sides and Other Stuff Volume 2 (3/5)

On s’ennuie beaucoup de Sarah McLa­chlan qui, depuis Afterglow, en 2003, ne nous a rien pondu de neuf (si on ne compte pas Wintersong, son album de Noël en 2006). L’auteure-compositrice canadienne fait de nouveau patienter ses fans avec Rarities, B-Sides and Other Stuff Volume 2, une compilation comprenant quelques pièces écrites pour des films (la jolie When She Loved Me, l’aérienne Ordinary Miracle), quelques reprises (une très moyenne Unchained Melody, la douce Blackbird) et plusieurs duos (un étonnant Just Like Me avec DMC et une assommante Time After Time avec Cyndi Lauper). Pour les fans.
– Marc-André Lemieux

 Raconteur né
 David Jalbert
 Des histoires (3/5)

 
Le premier effort de David Jalbert, Des histoires, porte résolument bien son nom. Chaque pièce est un petit univers en soi. Qu’il parle de sa maman monoparentale (Elle rêve d’un homme), des militaires enrôlés en Afgha­nistan (L’étoffe d’un Héros) ou des snowbirds qui «sont flyés se faire bronzer les rides» (Référendum), il le fait toujours avec la même candeur, un sourire dans la voix, sur des rythmes folk rock flirtant avec le country. Dans la même lignée que Kaïn et compagnie, David Jalbert ne révolutionne rien, mais devrait faire son petit bonhomme de chemin dans le paysage musical québécois.
– Marie-Luce Pelletier-Legros

 Plus vrai
 Garou
 Piece of my Soul (2,5/5)

Avec Piece of My Soul, son premier album en anglais, Garou dit qu’il s’être  retrouvé. Effectivement, le chanteur semble plus à l’aise sur ces chansons produites avec de vraies guitares et la belle présence d’un piano. Cependant, les 13 chansons réalisées par Peer Astrom (Madonna, Céline Dion) semblent tout droit sorties des années 90, avec leurs sonorités pop-rock. C’est certainement mieux que ses ballades en français à l’eau de rose, mais on aurait aimé un Garou plus brut et original, lui qui a une voix si particulière. Les fans du chanteur vont se régaler, mais celui-ci ne fera certainement pas de nouveaux adeptes!
– Geneviève Vézina-Montplaisir

 On repassera
 Audrey Gagnon
 Ad Vitam  (2,5/5)

 
On aimerait dire du bien du premier disque d’Audrey Gagnon, puisque la finaliste de Star Académie a une voix au fort potentiel. Mais c’est qu’elle s’en sert très mal. Trop souvent voilée d’un filtre qui agace, la voix de l’interprète joue dans les cordes de Boulay ou Jalbert et trop peu souvent dans celle… d’Audrey Gagnon. Après une première pièce plutôt agressante, quelques ballades figées dans un style dépassé, une reprise peu sentie d’Encore et encore et un horrible duo avec Jean-François Dubé se succèdent. Ma prière, écrite par Laurence Jalbert, est toutefois magnifique, une exception qui n’est malheureusement pas exploitée.
– Vincent Fortier
Évaluation: 5/5 = Sublime, 4/5 = Recommandé, 3/5 = Bien, 2/5 = Moyen, 1/5 = Sans intérêt

Articles récents du même sujet