Culture

La rigolade estivale

Marc-André Lemieux, Métro

Le départ de Gilbert Rozon n’a pas semblé affecter le Festival Juste pour rire, qui a présenté, hier, une programmation en salle des plus diversifiée.

Du 27 juin au 20 juillet, les plus grands noms de l’humour au Québec, dont Marc Labrèche, Anthony Kavanagh et Rachid Badouri, mettront tout en Å“uvre pour dérider les amateurs.

«[Gilbert Rozon] a gardé son rôle d’instigateur, précise Manon McHugh, vice-présidente à la programmation du festival. Il reste présent pour nous faire découvrir de nouveaux talents et nous mettre en contact avec les comiques les plus célèbres.»

C’est ainsi que Montréal accueillera pour la toute première fois Jean-Pierre Marielle. Le «monstre sacré du cinéma français» portera la moustache pour une lecture colorée de la pièce Correspondance de Groucho Marx au Théâtre Jean-Ducep­pe. Du côté du TNM, la Comédie-Française proposera Le malade imaginaire de Molière.

Pour les yeux
En dépit du succès mitigé de L’autre gala l’été dernier, Juste pour rire revient à la charge avec Maboul, qui est annoncé comme un drôle de cabaret visuel réunissant équilibristes, jongleurs et contortionnistes.

«Ça s’inscrit dans la même lignée que La clique», note Stéphane Crête, qui assure la mise en scène du spectacle.

L’année 2008 marquera aussi le retour du Slava’s Snowshow, qui avait fait fureur en 1999 et en 2002.

Les classiques
Le Théâtre St-Denis sera encore une fois l’hôte des galas Juste pour rire, qui seront tour à tour animés par Jean-Marc Parent, Rachid Badouri, le duo Patrick Groulx – Mike Ward, Marc Labrèche, Florence Foresti, Guy Nantel et Laurent Paquin, qui promet d’aborder le sujet des accomodements raisonnables.

Les mordus de découvertes seront servis avec la série Tout show, qui présentera entre autres des classiques tels que Zone interdite, le show des finissants de l’École nationale de l’humour, et
Le meilleur des mercredis Juste pour rire.

Articles récents du même sujet