Culture

Les sept jours du Talion reçoit un bel accueil à Sundance

Marc-André Lemieux - Métro

Il y avait de l’excitation dans l’air samedi au lendemain de la projection des Sept jours du Talion au Festival du film de Sundance. Présenté en première mondiale sur le coup de minuit vendredi, le drame d’horreur québécois a reçu un très bel accueil de la part du public, selon sa productrice, Nicole Robert (Go Films).

«On était dans une très belle salle avec beaucoup de monde, a-t-elle indiqué en entrevue téléphonique avec Métro. Les gens ont été captivés par le film. Pendant la dernière scène, c’était le silence total et à la fin, ils ont applaudi. Certains sont même sortis de la salle la larme à l’Å“il.»

«Il a fallu que je change de place pendant la projection, parce que la femme assise en arrière de moi n’arrêtait pas de pleurer!» a-t-elle ajouté.

Basé sur le roman de Patrick Senécal et réalisé par Podz (Minuit, le soir, Les Bougon), Les sept jours du Talion met en vedette Claude Legault dans le rôle d’un chirurgien qui décide de se faire justice lui-même en torturant l’homme qui a kidnappé et violé sa jeune fille. Le film, qui prendra l’affiche au Québec le 5 février, propose plusieurs scènes d’une violence inouïe.

Podz s’est prêté à une séance de questions-réponses après la projection du long métrage. Samedi, il rencontrait les membres de la presse en compagnie de Patrick Senécal, de Claude Legault et de Martin Dubreuil, qui incarne l’assassin.

D’après Nicole Robert, la présence des Sept jours du Talion à Sundance, le plus grand festival de cinéma indépendant aux États-Unis, laisse présager un bel avenir au thriller québécois. «Ça bouge déjà beaucoup, a-t-elle souligné. On est couvert par la presse. Même le Wall Street Journal parle de nous autres! C’est super!»

La carrière internationale des Sept jours du Talion (dont le titre en anglais est 7 Days) connaît un bon départ. Rappelons que le long métrage a été vendu aux États-Unis à IFC Films, qui le diffuse présentement à la télé payante. Il s’agit en quelque sorte d’un exploit pour un film en langue française, précise Nicole Robert.

Fondé en 1978 par l’acteur Robert Redford, le festival du film de Sundance, qui s’est ouvert jeudi, se poursuit jusqu’au 31 janvier. Plusieurs vedettes américaines y sont attendues, dont Ben Affleck et Philip Seymour Hoffman.

Liens:
7 Days sur le site officiel du Festival du film de Sundance
Sundance Film Festival 2010
Les sept jours du Talion, site officiel

La bande-annonce:

Articles récents du même sujet