Culture

Twenty One Pilots: «S’éloigner des réseaux sociaux nous a fait beaucoup de bien»

Twenty One Pilots: «S’éloigner des réseaux sociaux nous a fait beaucoup de bien»
Photo: Santiago Bluguermann/GettyTwenty One Pilots pendant le festival Lollapalooza de Buenos Aires

Les gars de Twenty One Pilots sont habitués à faire beaucoup de bruit, mais ils savent aussi se mettre en sourdine quand vient le temps de travailler… Leur récent album, Trench, en est le résultat!

Tyler Joseph et Josh Dun, duo phare du groupe américain, seront de passage au Centre Bell ce soir dans le cadre du Bandito Tour, après une année de travail acharné dans le sous-sol de Tyler pour enregistrer leur dernier album. Ce nouveau disque est paru cet automne, plus d’un an après leur quatrième opus, Blurryface.

Le succès de Blurryface a mis la barre haute. Pour rester concentrés et s’assurer que Trench remplisse les attentes, Tyler et Josh ont choisi de se retirer des médias sociaux pendant un an. Une décision qui, l’avouent-ils, leur a couté quelques fans.

Twenty One Pilots a cependant relevé son ultime défi avec brio, acclamé par le public lors de son grand retour sur scène, le 12 septembre dernier à l’O2 Academy de Brixton, à Londres.

Rencontre avec ce duo primé d’un Grammy pour parler de Trench, de leur relation avec les médias sociaux et de comment ils bousculent les règles de l’écriture musicale.

Après le succès de Blurryface, aviez-vous peur de décevoir votre public avec votre nouvel album?
Tyler: Bien sûr! Mon sous-sol semblait donc être l’endroit idéal pour se concentrer, coupés de la pression extérieure. Je voulais absolument réunir les conditions de quand j’ai commencé à écrire des chansons, tout seul, avant le succès.

On m’a conseillé de contacter des producteurs, mais nous avons préféré avancer dans un contexte plus intime. Je réalise que cette démarche était courageuse et j’espère que le résultat est quand même à la hauteur.

Comment décririez-vous Trench, musicalement parlant?
T
: C’est subtil, mais l’un des éléments les plus déterminants de cet album est la guitare basse. Je ne suis pas un bon bassiste mais j’ai aimé apprendre et découvrir le potentiel de cet instrument.

Votre style musical est particulier… Qu’en pensez-vous?
T
: En tant que compositeur aux multiples influences, j’ignorais qu’il y avait des règles pour écrire des chansons. Ça m’a inquiété quand j’ai commencé à écrire, puis j’ai regardé d’autres auteurs-compositeurs et je me suis dit : «Ok, tu as clairement un talent pour la chanson, vas-tu t’empêcher pour quelques règles?»

«J’ai l’impression qu’on attend de moi que je reste dans un cadre précis, à écrire un certain type de chansons, mais tout cela vient au final du même cru, je pense que c’est ça ma légitimité.» –Tyler Joseph, chanteur et bassiste de Twenty One Pilots

Vous passez beaucoup de temps ensemble. Vous disputez-vous parfois?
Josh: C’est assez rare. Cela arrive, mais nous sommes généralement d’accord sur beaucoup de choses, et quand ce n’est pas le cas, c’est plutôt insignifiant. On s’éclate! Je pense que l’amitié est très importante au sein d’un groupe.

Le succès vous a-t-il rendu plus exigeants en tournée?
T
:  En tournée, on a besoin de toutes sortes d’affaires. Par exemple, on réclamait des sous-vêtements chaque soir, parce que ça nous prenait trop de temps de faire notre lessive. Au début, on nous disait non, qu’on aurait juste de la bouffe. On devait donc se débrouiller avec nos sous-vêtements… Puis on a gagné un Grammy, et alors de nombreuses marques ont commencé à nous envoyer des sous-vêtements gratuits!