Culture

Kanye West et David Letterman : rencontre atypique

Kanye West et David Letterman : rencontre atypique

Netflix a récemment dévoilé la deuxième série d’entrevues avec l’ancien roi de la télé de fin de soirée aux États-Unis David Letterman. My Next Guest Needs no Introduction with David Letterman est une émission essentiellement sans concept où tout repose sur l’entrevue. Deux fauteuils, face à face, un invité trié sur le volet par un animateur plus ou moins à la retraite et des conversations essentiellement positives puisque Letterman n’invite pas des gens sur son plateau pour les confronter.

C’est même plutôt le contraire.

Kanye West et David Letterman
Kanye West et David Letterman

Sur la liste des invités de la deuxième mouture, j’ai vite soulevé le nom de Kanye West et ma curiosité était réellement piquée. L’artiste et musicien n’est pas très friand de longues entrevues et, lorsqu’il s’ouvre, on ne sait jamais sur quel version de Kanye on va tomber.

Comme ça fait un bon moment qu’on n’avait pas vu Ye en entrevue, le voir avec Letterman dans une émission à l’extérieur du «beat» de l’actualité permet une plus grande liberté. Ainsi, dans un environnement feutré, West peut se confier sur sa santé mentale, ses projets, ses visions artistiques et plusieurs autres sujets. Même qu’il a brièvement laissé Letterman entrer chez lui pour une visite improvisée et une séance d’essayage de sa collection de vêtements.

Sans parler d’un coup de circuit, c’est une entrevue réellement fascinante. D’un côté, West est une figure unique dans le panorama artistique. Trop intègre pour certains, difficile à suivre pour d’autres, il peinture clairement un tableau pour lui avec des couleurs qu’il perçoit à sa façon. Le monde de Kanye West est poétique et colérique, ce qui cadre difficilement dans les formats moins flexibles des médias traditionnels.

Ça reste étrange de voir Letterman livrer des entrevues complaisantes, mais on s’habitue rapidement à cette version « grand-père chaleureux » du caustique animateur. On pourrait même parler d’une version définitive de Letterman qui, à 72 ans, a le luxe de choisir son look et ses projets sans se soumettre aux demandes d’un réseau ou d’un entourage. David Letterman n’est plus le roi de la fin de soirée à CBS, mais il est encore seul maître à bord sur son plateau et même la force turbulente d’un Kanye West n’y change rien.

Si la musique de West vous plaît de près ou de loin, prenez le temps de l’écouter parler. C’est difficile d’être complètement en accord avec tout ce qu’il dit, mais sa voix a au moins le mérite d’entonner des refrains moins familiers.

C’est à voir sur Netflix

Suivez Stéphane Morneau