Culture

Kitchen Nightmares : Amazon revisite des classiques

Kitchen Nightmares : Amazon revisite des classiques

Je cherchais depuis un moment comment vous parler des changements sur la plateforme Amazon Prime et c’est en revisitant une vieille émission culinaire de Gordon Ramsay que j’ai trouvé l’angle que je voulais aborder : la spécialisation.

En effet, les abonnés de Prime ont peut-être remarqué l’ajout de chaînes sur la plateforme avec plus de contenus, mais aussi, des frais supplémentaires. Si vous voulez des films classiques, il y a la chaîne MGM par exemple. Sinon, Shudder vous offre des films d’horreur et Stack TV élargira votre brochette de séries pour ne nommer que ces exemples. Chaque chaîne vient avec une facture mensuelle entre 4$ et 12$ et Amazon Prime devient, d’une certaine façon, l’abonnement de base d’un service câblé avec plusieurs options.

C’est bon et c’est mauvais en même temps.

Kitchen Nightmares
Kitchen Nightmares

J’aime l’idée de rassembler sous un même service plusieurs diffuseurs de contenus. Un peu comme ICI TOU.TV qui héberge des émissions de Télé-Québec, par exemple. Le hic, c’est la facture supplémentaire. Au lieu de bonifier le service pour aider à la rétention, on ajoute des options payantes pour gonfler la facture du client. C’est l’équivalent d’ajouter des petits trucs à acheter près des caisses dans un magasin pour aider l’achat impulsif des clients. Son expérience d’achat reste sensiblement la même, mais il vous en donne un peu plus.

Amazon nous en donne un peu plus, mais pas tant.

Je suis moi-même tombé dans le piège de l’abonnement impulsif pour regarder un film en me disant que c’était de toute façon le prix d’une location. Mais tout ça peut monter vite si on ne fait pas attention.

Et Gordom Ramsay dans tout ça? L’ajout des chaînes a aussi bonifié le catalogue d’archives de la portion régulière de Prime et les saisons de la version britannique de Kitchen Nightmares sont disponibles et j’adore ça, tout simplement. Oubliez la version américaine pâle en copie. Même avec le passage évident du temps sur des épisodes vieux de plus de dix ans, c’est vraiment le fun de voir Ramsey dans son élément tout en visitant les petits recoins de l’Europe avec son équipe de production.

Je n’ai donc pas de réel lien entre Ramsey, l’été et les nouveautés d’Amazon Prime à part vous inviter à aller voir ça de vos propres yeux. Les nouveautés sont plus rares, alors c’est le temps de faire du rattrapage et il était temps qu’Amazon donne un peu d’amour à sa plateforme numérique.

Suivez Stéphane Morneau