Culture
10:45 4 novembre 2020 | mise à jour le: 4 novembre 2020 à 10:46 temps de lecture: 3 minutes

Avec «Le Jeu de la dame», Netflix dépoussière les échecs

Avec «Le Jeu de la dame», Netflix dépoussière les échecs
Photo: Collaboration spéciale NetflixLa mini-série «Le Jeu de la dame» fait un carton depuis sa sortie de ses sept épisodes sur Netflix le 23 octobre dernier.

Celles et ceux qui affirment que les échecs sont ringards n’ont, de toute évidence, pas vu Le Jeu de la dame. Cette mini-série, adaptée du roman éponyme de Walter Tevis, cartonne depuis sa sortie le 23 octobre sur Netflix. À tel point que de plus en plus de cinéphiles s’essaient aux échecs sur leur téléphone, dans l’espoir d’atteindre le niveau d’expertise de l’héroïne Beth Harmon.

Le Jeu de la dame (The Queen’s Gambit, en version originale) raconte la vie de Beth Harmon (interprétée par Anya Taylor-Joy), une enfant placée dans un orphelinat du Kentucky suite au décès de sa mère dans un accident de voiture. Elle s’y découvre un talent insoupçonné pour les échecs grâce au concierge de l’établissement, M. Shaibel (Bill Camp), mais aussi une addiction pour les tranquillisants. Une dépendance contre laquelle elle ne cessera de se battre au fil des années, tandis qu’elle tente de se faire une place dans le monde ultra-compétitif des grands maîtres d’échecs.

Bien que totalement fictionnelle, l’ascension de Beth Harmon dans le milieu des échecs semble pousser les cinéphiles à se familiariser avec ce jeu vieux de plus de 15 siècles. Depuis l’arrivée des sept épisodes sur Netflix, les jeux d’échecs sur mobile apparaissant en tête des résultats de recherche des différentes boutiques d’application. Leurs téléchargements quotidiens ont également augmenté de 63% aux États-Unis et de 11% dans le reste du monde, selon la société spécialisée AppAnnie. Par exemple, l’application Chess de AI Factory Limited est actuellement à la 14ème place des jeux payants les plus téléchargés sur Google Play aux États-Unis.

Cet engouement pour les échecs dépasse les frontières des applications mobiles, et touche également le milieu de l’édition. Le best-seller The Queen’s Gambit s’est hissé en 16ème position des e-books de fiction les plus téléchargés sur Apple iBookstore, selon les données de Pop Vortex. Un classement honorable sachant que ce roman d’apprentissage de Walter Tevis a été publié pour la première fois en 1983.

Les échecs, le nouveau cool

Les échecs bénéficiaient toutefois d’un regain d’intérêt bien avant que Le Jeu de la Dame devienne l’une des séries les plus regardées sur Netflix. Le noble jeu est devenu un pilier de la plateforme de streaming Twitch ces six derniers mois, sous l’impulsion de streamers populaires comme Joedat «Voyboy» Esfahani, et Félix «xQc» Lengyel, ainsi que de grands maîtres d’échecs tels que Hikaru Nakamura. Le phénomène est tel que les internautes ont regardé 41,2 millions d’heures d’échecs sur Twitch entre mars et août dernier, selon le site SullyGnome. Soit quatre fois plus que les six mois précédents.

«Un grand merci aux grands streamers qui ont découvert les échecs. Certains font une partie une ou deux fois, d’autres à chaque session. Certains jouent à notre jeu occasionnellement, d’autres se sont pris de passion pour lui […]. Les échecs vous remercient pour tous ces nouveaux fans que vous leur apportez», a déclaré Hikaru Nakamura, grand maître international et streamer sur Twitch à ses heures perdues, sur Twitter.

Articles similaires