Culture
07:21 27 janvier 2021 | mise à jour le: 27 janvier 2021 à 16:48 temps de lecture: 3 minutes

De bien «Drôles de Véronic» DiCaire

De bien «Drôles de Véronic» DiCaire
Photo: Collaboration spéciale TVAVéronic Dicaire dans la peau d'Isabelle Boulay

Dans la nouvelle série à sketches Drôles de Véronic, Véronic DiCaire, aidée par ses acolytes, imite, parodie, et bien plus encore, toujours dans la bonne humeur. Le temps d’un clin d’oeil, Métro vous en donne un aperçu.

Véronic DiCaire s’en donne à cœur joie. Dans Drôles de Véronic, l’imitatrice et chanteuse nous fait découvrir une nouvelle facette de son talent, celui d’actrice.

«Je me suis éclatée! Mettre des perruques, me maquiller, me déguiser, parodier… Ce sont des choses que je ne fais pas du tout dans mon spectacle. Là, je me suis amusée comme une folle à jouer devant la caméra avec mes comparses. J’adore ça! C’est beaucoup de travail, mais on a eu ben du fun!», s’est enthousiasmée l’artiste lors d’une conférence de presse virtuelle.

Même si certains sketches demeurent des imitations, comme les hilarantes virgules musicales, d’autres sont de pures inventions. C’est le cas de Gladys notamment, ce personnage d’agente immobilière un poil vulgaire «avec son teint Fort Lauderdale».

«J’ai un petit faible pour ces personnages qui ont été créés», avoue Véronic DiCaire, saluant le travail d’équipe pour construire ces rôles. Et de poursuivre: «on a créé le personnage de Gladys tous ensemble. Un matin, j’arrive sur le tournage une proposition et tout le monde, techniciens compris, me donnaient son avis.»

«Les virgules musicales ressemblent beaucoup à ce que je fais sur scène dans mon spectacle. On tenait à garder ça pour imiter des chanteuses qu’on ne voit pas nécessairement dans les sketches. Parfois, elles font un lien avec la suite. J’en suis très contente.» Véronic DiCaire à propos des Drôles de Véronic

Comique de talent

Sans trop en dévoiler, on assistera aussi à Chambre en campagne, délicieuse parodie du feuilleton culte des années 1980-1990 Chambre en ville. «Je me rappelle d’une scène où on était tous très stressés. J’avais à imiter Anne Dorval, qui est une personnalité que je respecte et que j’admire tellement. Tout le monde était nerveux. Ce qui a fait un sketch incroyable. On sort de notre zone de confort, donc on est ensemble à se tenir la main pour avancer avec nos personnages. C’est un beau défi», se rappelle-t-elle ensuite.

Au-delà du talent incontestable de Véronic DiCaire, l’originalité de la mosaïque des sketches de Drôles de Véronic réside dans une écriture et des interprétations remarquables. Avec pour autrices Marie-Andrée Labbé, Josée Fortier, Virginie Fortin et Odrée Rousseau, le rire est assuré.

À l’écran, la nouvelle comédienne peut aussi compter sur Éric Bernier, Catherine Chabot, Joanie Guérin, Gabrielle Côté et d’autres acteurs au sommet de leur art pour mettre à exécution les textes aiguisés de cette équipe 100% féminine.

En plus, quelques invités-surprises font une apparition ici et là, pour notre plus grand plaisir!

Enfin, Josée Fortier, qui occupe en outre la chaise de productrice au contenu et script-éditrice, certifie que dans Drôles de Véronic, il y en a pour tous les goûts, toutes les générations. «On se promène tant dans les émissions actuelles que dans les souvenirs».


Drôles de Véronic

Dès ce mercredi 21h30 à TVA

Articles similaires