Culture

Pierre Kwenders fait voyager avec «José Louis and the Paradox of Love»

Photo: Gracieuseté/Kim Yang

José Louis and the Paradox of Love, troisième album solo de l’auteur-compositeur-interprète Pierre Kwenders, débute par une longue pièce électronique de plus de neuf minutes, produite en collaboration avec Win Butler d’Arcade Fire et le DJ King Britt, et se termine par une chanson sur laquelle brille une chorale africaine de Montréal.

Entre ces deux morceaux, bien différents l’un de l’autre, l’artiste propose un réjouissant voyage musical enregistré pendant quatre ans dans plusieurs villes du monde. Des collaborateurs d’un peu partout se joignent à lui. On y chante en lingala, en français, en anglais, en tshiluba et en kikongo. On touche notamment à l’électronique, à la pop et à la rumba. On y joue de la guitare, de la trompette, mais aussi du mbira, un idiophone pincé du Zimbabwe.

À l’image de son héritage culturel, l’artiste montréalais, né au Congo, présente un album riche et diversifié qui trouve une surprenante cohésion dans sa liberté. Ses chansons, romantiques, voire sexy, vous donneront envie de danser (lascivement), de chanter et d’aimer.

José Louis and the Paradox of Love est disponible sur les plateformes d’écoute.
Lancement d’album le 6 mai au Centre Phi.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet