Culture

Cirque: On s’était dit rendez-vous dans 10 ans

Photo: Flip Fabrique

La jeune compagnie de Québec Flip FabriQue fait une première incursion à Montréal complètement cirque avec son spectacle Attrape-moi : un gros party de retrouvailles!

Ils étaient six amis, tous issus de l’École de cirque de Québec, et travaillaient dans les plus grands cirques du Québec : Hugo Ouellet Côté travaillait avec le Cirque Éloize, Jade Dussault et Jérémie Arsenault faisaient des événements spéciaux pour le Cirque du Soleil, Françis Julien, Christophe Hamel et Bruno Gagnon étaient aussi au sein de compagnies prestigieuses… «Je faisais partie de la distribution de Corteo du Cirque du Soleil, raconte ce dernier, aujourd’hui directeur de Flip FabriQue. Et après mon 1 500e spectacle, je me suis dit que j’avais fait le tour.» C’est là que le jeune homme a décidé de faire appel aux camarades avec lesquels il avait gardé contact, dans le but de faire «le grand saut» et de fonder une compagnie.

«C’était un risque, mais il faut tenir à son rêve et faire tout ce qu’on peut pour qu’il se réalise. Parce que c’est bien beau de dire à tout le monde de lâcher sa job pour faire un spectacle, mais faut que ça se fasse pour vrai!»

Le résultat du travail acharné qui s’en est suivi s’intitule Attrape-moi, un spectacle quasi autobiographique, mis en scène par Olivier Normand, qui évoque les retrouvailles d’un groupe d’amis qui ne s’étaient plus vus depuis 10 ans et qui se retrouvent dans un lieu qui a marqué leur jeunesse. «C’est leur cabane dans le bois, leur shack, la vieille maison abandonnée – tous les enfants ont une place comme ça, et c’est cette place-là où on se revoit 10 ans après pour faire des constats, décrit Bruno Gagnon. “Il y a 10 ans tu étais comme ça, qui es-tu maintenant, qu’est-ce que tu es devenu?” Et au fil des retrouvailles, on se rend compte que l’amitié est toujours là et on joue comme on le faisait avant. On a du fun sur scène, on joue avec des gros ballons, on joue dans nos sacs de couchage… C’est un party, une fin de semaine au chalet inoubliable.»

[pullquote]

Et c’est ensemble qu’ils jouent, puisque le spectacle a été conçu à six et regroupe la plupart du temps les six acrobates sur scène. «C’est sûr que chacun a sa spécialité, mais on touche à tout : acrobatie, diabolo, ballon, balle-rebond, banquine, barre russe, trampo-mur, sangle, énumère l’acrobate. Il y a 12 numéros, et tous ou presque sont des numéros de groupe. Et s’il y a des solos, c’est parce qu’on est tous autour de la personne. Il y a toujours un effet de groupe, on est toujours ensemble et la chimie, l’énergie entre nous, ça paraît!»

Attrape-moi
À la TOHU du 5 au 10 juillet

Articles récents du même sujet