Culture

Critiques CD: Vieux Farka Touré, Andy St-Louis, Iron Maiden…

Cette semaine, l’équipe de Métro a écouté les derniers albums de Vieux Farka Touré, Andy St-Louis, Iron Maiden et Jean-François Beaupré.

Match parfait
Vieux Farka Touré & Julia Easterlin
Touristes
Note: note critiques cd 4sur5

La symbiose des folklores africain et américain frôle la perfection sur Touristes. Vieux Farka Touré, le «Hendrix du Sahara», et Julia Easterlin, qui juxtapose plusieurs fois sa voix jusqu’à devenir un groupe a cappella à elle seule, proposent un album impeccable et résolument moderne. Les reprises de Masters of War de Bob Dylan et de Where Did You Sleep Last Night popularisée par Nirvana sont magnifiques. Espérons que ces touristes sont là pour rester… En concert à Montréal le 16 septembre.
– Sébastien Tanguay

 

Joie de vivre
Andy St-Louis
Petit bout de femme
Note: note critiques CD 3sur5

On le dit d’emblée, le genre pop cabaret trop joyeux n’est vraiment pas notre tasse de thé. Cela dit, nous savons qu’il peut faire le bonheur de certains mélomanes, et dans le genre, Andy St-Louis plaira fort probablement. Son dynamisme et sa joie de vivre doivent sûrement être contagieux quand l’auteure-compositrice-interprète drummondvilloise donne un show live. Si vous avez aimé Tricot Machine, vous aimerez sûrement Petit bout de femme.
– Rachelle Mc Duff

 

Ambitieux
Iron Maiden
The Book of Souls
Note: Note critiques CD 3.5sur5

Au lieu de se vautrer dans ses succès passés, Iron Maiden vient de sortir un album double, The Book of Souls, aussi ambitieux qu’intéressant. Oubliez les pièces accrocheuses du type The Trooper et The Number of the Best. Avec leur nouvel effort, les légendes du métal britannique aspirent à autre chose, touchant au rock progressif et offrant plusieurs chansons longues et épiques, mais sans renier leurs racines. Les fans seront aussi heureux de constater que le chanteur Bruce Dickinson, qui a récemment vaincu un cancer de la langue, n’a rien perdu de sa puissance et de son charisme.
– Mathieu Horth-Gagné

 

Changement de cap
Jean-François Beaupré
L’envers de ma vie
Note: note critiques cd 2.5sur5

Le comédien Jean-François Beaupré, qu’on a connu dans Les Zigotos et plus récemment dans 19-2 et Destinées, se commet sur disque pour la première fois avec L’envers de ma vie, un projet de longue haleine. Quand on s’attarde aux textes, on constate que l’acteur, qui n’a pas une grande voix mais se débrouille tout de même, possède une belle plume, et les mélodies et instrumentations folk-rock sont bien construites – on a un faible pour l’instrumentale Strada (adagio) –, quoique plutôt génériques. Il se dégage donc une impression de «déjà-entendu» de l’ensemble.
��� Jessica Émond-Ferrat

Articles récents du même sujet