13:00 18 mai 2021 | mise à jour le: 10 juin 2021 à 10:07 temps de lecture: 4 minutes

Consultations sur le REM de l’Est: bilan des deux premières semaines

Consultations sur le REM de l’Est: bilan des deux premières semaines

À l’intérieur des 14 derniers jours, de nombreuses initiatives ont été lancées pour optimiser et bonifier le projet de référence du REM de l’Est, et ce n’est que le début.

· Le 3 mai, nous avons annoncé la première phase d’une vaste consultation publique auprès de la population;

· Le 4 mai, un comité d’experts indépendants et multidisciplinaires a été nommé par le gouvernement du Québec pour discuter de l’intégration urbaine et architecturale

· Le 4 mai, un cabinet de professionnels en architecture de renom, Lemay, a été attitré au projet. Celui-ci définira en concertation avec le comité d’experts un cadre architectural d’exception et prescriptif pour le REM de l’Est;

· Le 7 mai, une étude comparative sur les modes de transport (tramway, tram-train, métro léger) a été présentée publiquement;

· Entre le 10 et 14 mai, plus de 650 personnes ont participé aux trois premières séances d’information et plus de 150 questions ont été répondues en direct. Ces sessions d’information se sont faites avec la pleine participation des partenaires du projet soit le gouvernement du Québec, la Ville de Montréal, et l’Autorité régionale de transport métropolitain.

Durant les prochaines semaines, la population disposera de multiples forums pour donner son

avis et partager ses idées pour optimiser et bonifier le projet, alors que les sessions de consultation s’amorceront.

L’engouement pour nos premières sessions d’information nous démontre à quel point la population est interpellée par le REM de l’Est. Nous abordons la suite avec ouverture, convaincus que l’apport des partenaires, des experts, de la société civile et la population fera évoluer le projet de référence du REM de l’Est.

Suivant trois rencontres d’information, nous amorcerons le 27 mai une série de consultations virtuelles qui s’échelonnera sur plus de trois semaines. Six séances de consultation, ciblant des quartiers desservis par le REM de l’Est, permettront au plus grand nombre de citoyens possible de partager leurs idées, préoccupations et recommandations.

Si des citoyens sont dans l’impossibilité de participer à ces rencontres, ils peuvent soumettre leurs avis par le biais d’une plateforme en ligne facile d’utilisation et accessible en tout temps au cdpqinfra.com/fr/monrem

Pour nourrir les réflexions, plusieurs études et documents techniques seront rendus publics. Un premier rapport comparant les modes de tramway, tram-train et métro léger a d’ailleurs été diffusé en amont des séances d’information. D’autres suivront, notamment sur les solutions analysées au centre-ville de Montréal.

Nous nous sommes aussi engagés à publier les propositions soumises par le public d’ici la fin de l’année 2021.

En parallèle des consultations, le comité d’experts indépendants mandaté par le gouvernement du Québec vient de débuter ses travaux sur l’intégration urbaine et architecturale du projet. Ceux-ci permettront de développer le design architectural du projet grâce à l’expertise de calibre mondial des participants. Leurs recommandations seront aussi diffusées d’ici la fin de l’année 2021. Nous souhaitons également consulter la population cette année sur le design architectural qui aura été élaboré dans le cadre des travaux du comité.

CDPQ Infra s’est aussi déjà engagée à soumettre le projet du REM de l’Est aux audiences publiques du BAPE en 2022. Ces audiences publiques seront une autre occasion pour la population et la société civile de communiquer leurs préoccupations et leurs idées sur le projet.

L’Est de Montréal attend une solution de transport structurant depuis des décennies. Le projet étudié a le potentiel de transformer la mobilité du secteur et de revitaliser ce grand territoire.

En 14 jours, nous avons démontré que nous souhaitons mettre tous les efforts pour que le projet fasse l’objet d’une acceptabilité sociale. Maintenant, donnons-nous la chance de bonifier et d’optimiser collectivement ce projet de transport collectif et d’en faire le succès que l’Est mérite.

Par Virginie Cousineau, directrice, affaires publiques, CDPQ Infra

Articles similaires