ÉLECTIONS - LAURIER-SAINTE-MARIE
16:56 18 septembre 2019 | mise à jour le: 18 septembre 2019 à 17:27 temps de lecture: 3 minutes

Ce candidat vert et son drôle de vélo parcourent Laurier-Sainte-Marie

Ce candidat vert et son drôle de vélo parcourent Laurier-Sainte-Marie
Photo: Francois Carabin/MétroJamil Azzaoui, candidat du Parti vert dans Laurier-Sainte-Marie, à bord de son vélo-calèche.

L’artiste Jamil Azzaoui se lance en politique fédérale avec le Parti vert pour dénoncer la gravité de l’urgence climatique. Celui-ci parcourra Laurier-Sainte-Marie à bord d’un vélo-calèche pour faire campagne contre des grosses pointures comme l’écologiste Steven Guilbeault.

Le chanteur, qui a neuf albums sous sa ceinture, s’est «beaucoup rapproché de la nature» il y a une dizaine d’années, après un accident cardiaque. Mais c’est le cri du coeur et la démission du politicien et écologiste français Nicolas Hulot qui a fait déborder le vase.

«Je me suis mis en colère, affirme M. Azzaoui. M. Hulot disait: je ne peux rien faire et ma présence ne fait qu’entériner des actions [inacceptables].»

Le candidat craint que sa petite-fille refuse d’avoir des enfants en raison de la crise climatique.

«Tu vois les signes: des vents plus forts que la normale, des sécheresses. C’est trop grave en ce moment pour laisser ça aux politiciens», avance M. Azzaoui.

«Je suis un citoyen politique, je ne suis pas un citoyen», poursuit celui qui ne veut pas «avoir la langue de bois».

Présence forte

Dans Laurier-Sainte-Marie, M. Azzaoui sera confronté à Steven Guilbeault, cofondateur d’Équiterre et candidat libéral. Il veut débattre avec lui d’environnement, mais surtout d’insécurité alimentaire, de droits d’auteurs et de logement social, des sujets qu’il pense maîtriser avant tout.

«Je n’ai pas à être un meilleur environnementaliste que Guilbeault. J’ai des qualités dans d’autres domaines», constate-t-il.

M. Azzaoui condamne tout de même les décisions politiques de son adversaire.

«Le Parti libéral est à la solde des grosses entreprises. La seule chose que Guilbeault peut changer chez les libéraux par rapport [au pipeline] TransMountain, c’est la couleur des tuyaux. Il va les faire peindre en vert», illustre le candidat.

«Il pourrait lui arriver la même chose que Nicolas Hulot», suggère M. Azzaoui.

Une campagne à vélo

Comme candidat du Parti vert, Jamil Azzaoui fait la campagne dans un vélo-calèche à travers les rues du Plateau-Mont-Royal et de Ville-Marie. Il se préoccupe particulièrement des personnes en situation précaire du secteur.

«On gaspille 53% de ce qu’on produit au Canada», observe celui qui était directeur des communications des Banques alimentaires du Québec.

Sur le plan des transports, il veut faire en sorte qu’on se sente «ridicule de conduire une voiture». «Il faut que ça soit comme fumer la cigarette dans un restaurant», soutient-il.

Articles similaires