Inspiration

MUJO : une marque québécoise de vêtements écoresponsables

C’est lors d’un voyage en Inde, à Bali et au Maroc en 2017 qu’Isabelle Cloutier, entrepreneure licenciée en marketing de la mode, a eu l’idée de créer des vêtements écoresponsables faits de fibres naturelles qui serait en accord avec ses valeurs de slow fashion, tout en permettant aux femmes d’être élégantes : MUJO.

La pièce maitresse de la collection MUJO est le jumpsuit Bali en tencel. Ce vêtement 10-en-1 se transforme sans effort, passant d’une robe d’été en un sarouel, en une robe ballon ou en un kimono de plage et en bien d’autres tenues selon sa créativité.

Le jumpsuit Bali s’inspire de la sérénité du style de vie balinais.

Disponible en 7 couleurs, le jumpsuit est fabriqué à partir de tencel certifié écologique et éthique, un produit unique fait à partir de pulpe d’eucalyptus, un arbre qui pousse rapidement avec un faible apport en eau et pesticides.

«Je voulais proposer un vêtement de voyage pour ceux qui aiment voyager léger et simple, tout comme moi. J’ai donc créé un jumpsuit le plus polyvalent possible offrant confort et élégance dans un concept d’écoconception minimaliste et favorisant ainsi une consommation plus responsable.» – Isabelle Cloutier, fondatrice et designer de MUJO.

Le tencel permet une meilleure gestion de l’humidité et donc de la transpiration en plus d’être hypoallergénique et antibactérien. Il est autant adapté pour voyager que pour se détendre dans l’arrière-cour ou faire une séance de yoga sous le soleil. Le jumpsuit est réversible et il possède des bretelles réglables à l’avant et à l’arrière, des poches latérales et un système élaboré de bandes et de boutons cachés qui s’adapte à toutes les formes et toutes les tailles. Il a même une poche cachée pour son passeport et une poche pratique pour son téléphone.

Passeport canadien dans une poche de vêtement

Le jumpsuit Bali est également un incontournable dans une garde-robe de maternité, offrant un grand confort pendant la grossesse et l’allaitement.

Femme qui allaite

Les vêtements écoresponsables et accessoires de la collection MUJO sont conceptualisés à Montréal et chaque item est fait à la main dans un petit atelier éthique de Bali en collaboration avec le fabricant balinais Arti Bali.

Jumpsuit Bali, 190$, offert en taille unique sur mymujo.com.
Visionnez la vidéo tutoriel montrant les nombreuses combinaisons de styles possibles en cliquant ici.

Inspiration

Des déodorants naturels pour mes aisselles svp!

Les canicules ne sont plus des phénomènes occasionnels depuis quelques années au Québec. Se balader dans les rues de Montréal par 35 degrés Celsius sans déodorant affole les glandes sudoripares qui laissent échapper de la sueur à profusion. Dites «Non» aux odeurs de «swing», tout en évitant d’enduire vos dessous-de-bras de sels d’aluminium grâce à ces six déodorants naturels.

Zéro plastique

Le nouveau déodorant Super Leaves de la compagnie Attitude se présente dans un emballage ne contenant aucun plastique. Le tube de carton biodégradable est muni d’un poussoir facile à utiliser. Quant aux déodorants, ils sont exempts d’aluminium et composés d’ingrédients de sources végétales et minérales.

*On adore: les cinq fragrances offertes sont exquises!
Super Leaves Attitude, 10$, labonneattitude.com

Ingrédient secret

C’est grâce au pouvoir de la poudre d’arrowroot que le déodorant naturel de l’entreprise québécoise BKIND absorbe l’humidité et empêche la formation de bactéries  et de mauvaises odeurs. Les deux choix de parfums proposés sont tentants: lavande-géranium et bergamote-bois de hô.

*On adore: sa texture crèmeuse est facile à étaler du bout du doigt.
Déodorant naturel, BKIND, 16$, bkind.com

Tout en souplesse

Le déodorant Kali s’adapte à tous les types de peau en plus d’être offert en 13 fragrances (+ 1 sans parfum). Il y a celui composé de bicarbonate de soude (peau normale), celui qui contient seulement la moitié de la portion de bicarbonate de soude (peau sensible), et finalement, celui sans bicarbonate de soude (peau très sensible).

*On adore: la touche écoresponsable de ces déodorants naturels (on peut remplir les tubes avec une recharge).
Kali déodorant, 16$ kalideo.ca

Douce détoxication

Cette entreprise canadienne propose un déodorant parfait pour faire la transition vers le naturel. La formule composée de menthe poivrée et de charbon de bois activé permet le repos des aisselles qui ont accumulé des toxines au fil du temps. Sans bicarbonate de soude, c’est le déo le plus doux de la gamme.

*On adore: l’incroyable sensation de fraîcheur de la menthe poivrée.
Détox: menthe poivrée et charbon activé, Nala 30$, nalacare.com

Zénitude

On le sait tous, la lavande possède des propriétés bénéfiques infinies. Bleu Lavande l’a donc utilisée pour fabriquer un déodorant naturel aux doux arômes floraux qui détendent et apaisent en plus de contrer les mauvaises odeurs. Il est facile à appliquer et ne laisse pas de résidus graisseux ou de grumeaux sur la peau.

*On adore: l’applicateur à bille qui glisse aisément sous l’aisselle.
Déodorant à la lavande, Bleu Lavande, 15$, bleulavande.com

Brise citronnée

Sans sels d’aluminium ni alcool, silicone ou phtalates, le tout premier déodorant naturel de L’Occitane est formulé d’ingrédients rassurants. Présenté sous forme crémeuse, ce baume à la verveine dégage de doux parfums citronnés qui conviennent autant aux hommes qu’aux femmes.

*On adore: ne laisse pas de tâches blanchâtres sur les vêtements.
L’Extraordinaire Recette Déodorante Verveine, L’Occitane, 24$, loccitane.com

Inspiration

Le kit parfait pour faire ses cosmétiques maison

Sensibilisés par les enjeux éthiques et hygiéniques qui entourent la composition de leurs cosmétiques, de plus en plus de consommateurs se lancent dans leur fabrication maison. Encore faut-il savoir par où commencer… Quelles recettes? Quels ingrédients? Où les acheter?

Les entrepreneuses québécoises qui signent le blogue Les Trappeuses en savent quelque chose puisque leurs articles sont remplis d’idées pour atteindre un mode de vie plus écoresponsable et de recettes Do It Yourself (DIY). Bien conscientes de cette tendance croissante, elles ont étendu leurs services à une boutique en ligne où sont vendus des accessoires et ingrédients «zéro déchets».

La belle nouveauté? Un coffret «prêt à fabriquer» pour accompagner les novices (ou pas) à se lancer dans la réalisation de leurs cosmétiques. Minimaliste et zéro déchets, ce dernier contient la quantité exacte des ingrédients nécessaires à la réalisation de trois recettes: un beurre fouetté exfoliant à l’hibiscus, un beurre corporel à la calendula, deux baumes à lèvres et en bonus, un sel de bain floral anti-gaspi.

Métro a testé…

Dans ce coffret bien pensé, tous les composants sont optimisés. Les contenants des ingrédients bruts servent ensuite à conditionner le produit fini, par exemple. Et même les confettis de papier qui servent à amortir les chocs lors du transport sont ensemencés et donc plantables!

Les ingrédients sont frais et sentent bon. Certains peuvent intriguer de prime abord – le macérât de calendula, késako? – mais permettent justement de se familiariser à l’univers du cosmétique.

Enfin les produits réalisés sont très satisfaisants, aussi efficaces qu’agréables à utiliser, ou même à offrir avec la fierté de l’avoir fait soi-même.

Seul bémol: les recettes sont à consulter en ligne. On aurait aimé les recevoir dans le kit, imprimées sur du papier. Mais on ne peut guère le déplorer, car au moins la promesse zéro déchet est tenue!