Soutenez

Les personnes LGBTQ+ vivent moins longtemps

Des personnes tenant le drapeau LGBTQ+.
Des personnes tenant le drapeau LGBTQ+. Photo: Unsplash - Sharon McCutcheon

La discrimination réduit l’espérance de vie des personnes LGBTQ+ : c’est le constat que dresse une nouvelle campagne de la Fondation Émergence qui se déploiera du 26 avril au 17 mai dans le cadre de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie.

Outre ses images ainsi que ses vidéos choquantes sur le Web et les réseaux sociaux, la campagne s’articule autour d’une montre symbolique avec six secondes en moins (comme les couleurs du drapeau de la fierté). Le but de cette montre? Sonner l’alarme sur les impacts de l’homophobie et de la transphobie quant à l’espérance de vie des personnes LGBTQ+… et compter le temps volé par ces discriminations.

Car oui, on peut maintenant quantifier les conséquences de ces violences haineuses, et ce, même à long terme.

D’après une récente étude publiée par l’organisme, les jeunes lesbiennes, gais et bisexuel.le.s ont quatre fois plus de chance de faire une tentative de suicide que les personnes hétéros.

Les femmes trans ont quant à elles trois fois plus de chance de mourir qu’une femme cisgenre.

Si cette montre est disponible uniquement en format virtuel pour le grand public, elle a été aussi construite en forme réelle en dix exemplaires et envoyée à des personnes influentes partout dans le monde.

Pour consulter la campagne, on peut se rendre sur le site de la Fondation Émergence.

Besoin d’aide?

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.