Inspiration

Aubaines sur la Toile

Photo: Getty Images/Wavebreak Media

C’est le temps de faire le plein de tenues estivales en liquidation avant que les collections d’automne débarquent sur les tablettes. J’ai fureté sur ces trois nouvelles boutiques en ligne qui permettent de faire nos emplettes sans même mettre le nez dehors. Pratique quand il pleut des cordes!

Belle et Rebelle

belle et rebelle

De Rosemont à Sherbrooke, cette chaîne de boutiques se spécialise dans la vente de créations québécoises. Une vingtaine de designers y sont représentés : Atelier b., Eve Gravel, Voyou, Rachel F., Jennifer Glagow, Birds of North America, Josiane Perron et Message Factory, pour ne nommer que quelques noms. Pour la propriétaire, Anne Lespérance, l’objectif de cette plateforme web est de «rendre la mode d’ici accessible partout en province». En habitant dans la région de Montréal, on oublie souvent à quel point il peut être difficile de trouver la mode locale (ou tout autre produit spécifique, d’ailleurs) en région. Ceux qui n’ont pas grandi dans la métropole seront d’accord avec moi!

Love That Bag

lovethatbag

Une boutique en ligne spécialisée dans la vente par consignation de sacs à mains usagés? En d’autres mots, une friperie pour les accros des sacs. Mais attention, pas n’importe quels sacs! On y trouve une jolie sélection de pièces griffées Prada, Balenciaga, Chanel, Chloe ou Fendi, par exemple, peu ou pas usés. «Il faut qu’ils soient en excellente condition pour que je les prenne en consignation», explique la Montréalaise Alice Goldbloom, fondatrice du site. Si les prix peuvent aller jusqu’à 2000$ pour un sac de créateur, on peut y trouver son compte même si on a un budget plus restreint dans la section «À moins de 150$», qui propose quand même des marques connues comme Coach ou Kate Spade.

Aritzia

aritzia

D’accord, je triche un peu! Cette boutique en ligne n’est pas nouvelle. Ce qui le sera bientôt : la version française du site, puisque la chaîne britanno-colombienne, qui ne fait rien à moitié, ouvrira ses premières boutiques au Québec dans quelques semaines et promet que le site sera traduit pour l’occasion. Ça fait changement de l’arrogance à la Urban Outfitters, qui se moque de nous depuis trop longtemps. Je ne suis d’ailleurs pas la seule à l’avoir constaté. Vous pouvez lire d’autres critiques ici et ici, entre autres. Revenons à Aritzia, qui propose une sélection de marques exclusives (Wilfred, Le Fou, TNA, Babaton, Talula…). En attendant qu’on coupe le ruban, voilà une belle occasion de zyeuter succomber au style contemporain qui fait sa renommée, de Vancouver à LA.

Articles récents du même sujet