Local

Déneigement : deux firmes en remplacement d’une entreprise écartée par le BIG

Ces deux nouveaux contrats accordés pourraient être annulés en raison de la demande de sursis de l’Entreprise NA-SA Photo: Marc Bruxelle, 123REF

Le conseil municipal de Montréal accorde des contrats à deux entreprises pour les services de déneigement dans Anjou et Rivière-des-Prairies—Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT). Celles-ci remplacent l’entreprise Déneigement SA-NA, dont les ententes ont été annulées après la publication d’un rapport du Bureau de l’inspecteur général (BIG).

Les firmes Déneigement Fontaine Gadbois inc. et JMV Environnement inc. ont remporté les contrats de déneigement pour ces deux arrondissements de l’est de Montréal.

La première obtient un mandat de deux ans dans le secteur d’Anjou. La seconde firme remporte un contrat de trois ans pour RDP-PAT, avec une année de prolongation optionnelle.

Les contrats de déneigement incluent les opérations de déblaiement des chaussées, des trottoirs et de certaines ruelles, la fourniture et l’épandage de fondants et d’abrasifs sur les trottoirs, le chargement de la neige et le soufflage de la neige en bordure de rue, le cas échéant.

Contrats résiliés

Au total, ce sont trois contrats accordés à Déneigement NA-SA d’une valeur totale de 8,3 M$ qui ont été résiliés par le BIG en raison de ses liens avec l’entreprise Excavation Anjou et son président Yvan Dubé, inadmissibles aux contrats publics à Montréal jusqu’en mars 2022.

Deux de ces contrats étaient destinés au déneigement des chaussées et trottoirs des arrondissements d’Anjou et Rivière-des-Prairies—Pointe-aux-Trembles jusqu’à la mi-avril 2023.

Selon le rapport du conseil municipal, l’enquête du Bureau de l’inspecteur général révèle « un enchevêtrement de liens personnels et commerciaux » entre les deux entreprises.

Toutefois, l’entreprise Déneigement SA-NA conteste la décision prise par le conseil municipal et demande un sursis au tribunal.

Ces deux nouveaux contrats pourraient donc être annulés si l’entreprise obtient gain de cause.

Selon les documents municipaux, la Ville de Montréal ne possède pas les équipements nécessaires pour déneiger ces secteurs. L’octroi des contrats est donc essentiel.

Articles récents du même sujet