Ahuntsic-Cartierville

Un an de dons de paniers alimentaires pour les Fermes Lufa

Lufa Anjou
La troisième serre Lufa de 63 000 pieds carrés est située au-dessus d’un bâtiment d’Anjou, en collaboration avec l’entreprise néerlandaise KUBO. Photo: Gracieuseté

Il y a un an, juste avant Noël, l’organisme montréalais Les Fermes Lufa lançait le Programme de dons directs de paniers alimentaires.

L’initiative permet aux familles dans le besoin de bénéficier gratuitement, chaque semaine, d’un panier de fruits, légumes, viandes et autres produits ultrafrais, locaux et bio.

Un an plus tard, le programme a permis de nourrir 541 personnes à travers toute l’île de Montréal, grâce à la livraison de 4000 paniers d’aliments.

Une cagnotte participative et solidaire

Rosa Moniler est coordinatrice pour les liens avec la communauté des Fermes Lufa.

Elle explique que 240 000 $ ont été récoltés en 2021, grâce aux dons des Lufavores (le surnom donné aux clients des Fermes Lufa), qui peuvent participer à la cagnotte destinée aux dons de paniers.

«En récompense à chacun de leur achat, les clients reçoivent des crédits qu’ils peuvent ensuite soit utiliser pour leurs propres achats, soit offrir pour contribuer à la cagnotte.»

Quand la cagnotte a un solde négatif, ce sont les Fermes Lufa qui comblent la différence, «une contribution qui représente 86 000 $ en 2021», précise Rosa Moniler.

Ces dons sont transformés en chèque cadeau de 25 dollars par bénéficiaire, qui obtient aussi 50% de rabais sur l’ensemble des fruits et légumes proposés sur le site internet.

Des organismes communautaires partenaires

Les personnes qui peuvent bénéficier des dons de paniers alimentaires sont désignées par les sept organisations à but non lucratif du Grand Montréal qui travaillent en partenariat avec les Fermes Lufa.

Il s’agit du Chic Resto Pop dans Hochelaga-Maisonneuve, des Fourchettes de l’Espoir dans Montréal-Nord, de la Maison Benoît Labre – Bénédict Labre dans Saint-Henri, de Montréal autochtone et du Foyer pour femmes autochtones, présents à travers tout le Grand Montréal, de L’envol des Femmes situé à Notre-Dame-de-Grâce et de la Mission de l’Ouest de l’Île.

Les bénéficiaires peuvent passer leurs commandes grâce à la plateforme en ligne de ventes directes des Fermes Lufa sans frais administratifs. 

Pascale Tremblay, coordonnatrice en développement philanthropique pour la maison Benoît Labre dans l’arrondissement du Sud-Ouest, explique que «l’insécurité alimentaire se retrouve, malheureusement, grandement présente dans le secteur de Saint-Henri».

La cuisine du centre de jour de la Maison Benoît Labre aide à prendre en charge une partie de ce problème, pour la population qui se retrouve en situation d’itinérance ou dans une situation de précarité.

Mais, selon Pascale Tremblay, «avec le programme de dons directs de Lufa, il nous a été possible d’aider aussi d’autres familles, et les participants de notre programme de pré-employabilité». 

«Les familles trouvent que les paniers sont utiles, car elles peuvent faire des commandes selon leurs propres besoins, contrairement au programme de panier alimentaire qui, parfois, n’est pas adéquat pour les besoins spécifiques de leur ménage.»

Les Fermes Lufa: des produits frais et locaux

Les Fermes Lufa ont pour objectif de contribuer à résoudre l’insécurité alimentaire en proposant des produits frais et locaux.

Ces produits sont issus notamment des quatre serres installées sur des toits dans les quartiers d’Ahuntsic, de Laval, de la ville de Saint-Laurent et d’Anjou.

C’est en 2010 que la première serre commerciale sur un toit au monde a été installée dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.

D’autres produits proposés sur la plateforme en ligne des Fermes Lufa proviennent aussi d’un réseau de fermiers et de producteurs locaux.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Ahuntsic-Cartierville.

Articles récents du même sujet